CONGO-FAUNE:VULGARISER LES TAXES SUR LES PRODUITS FORESTIERS ACCESSOIRES

BRAZZAVILLE, 17 JUIL (ACI) – Les taxes fixées par le gouvernement sur les produits forestiers accessoires ou Produits Forestiers Non-Ligneux (PFNL) sont peu connues des vendeurs et des consommateurs de ces produits, d’où la nécessité d’une campagne de sensibilisation du public pour vulgariser ces textes afin de lutter contre les fraudes.

           Fixées par un arrêté du ministère de l’économie forestière, daté du 31 décembre 2002, ces taxes dont le montant prélevé sur chaque produit n’est qu’infime, ne rapportent qu’une faible contribution au Produit Intérieur Brut (PIB) du pays, a-t-on appris auprès des cadres de ce ministère.

Ces prix fixés par tas, paquet, pied, tige, varient entre 5,50,100 et 150 FCFA pour les produits tels le Gnetum Africanum (mfoumbou) ; le charbon de bois ; le rotin, la liane, le miel, l’asperge secundiflorum (mikaoua) ; les feuilles de marantacées ; le bois de chauffe. Le bois d’ébène gris et le bois d’ébène noir (bois d’art) sont taxés à 150 et 200 FCFA le kilo.

Les chenilles sont taxées à 500 et 1000 FCFA le sac de 25 et 50 kg, de même que le panier de cola Accuminata, a-t-on appris auprès des cadres de la direction départementale de l’économie forestière de Brazzaville, qui ont souhaité dans une interview accordée à l’ACI, le 26 juin dernier, une formation adéquate des agents de ce ministère pour assurer un bon contrôle partout où ces produits transitent (marchés, ports, frontières, gares routières, etc.).

Ils ont dénoncé une certaine complaisance des agents de ce ministère chargé d’exécuter cette tâche, tout en se prononçant sur la valorisation d’autres PFNL jusque-là non prise en compte par les services habilités. Il s’agit, entre autres,  des champignons, des fruits sauvages.

Les produits forestiers accessoires ou PFNL poussent dans toutes les régions du Congo, surtout dans les forêts du Bassin du Congo. Ils sont vendus dans les différents marchés du pays. Ils sont constitués de poteaux, de perches, gaulettes et bambous, bois de chauffe, charbon de bois, bois d’ébène, feuille des marantacées, gnetum africanum, chenille, asperge, rotin, liane, cola, champignons, fruits sauvages.

La FAO définit les PFNL comme étant des «biens d’origine biologique autres que le bois, provenant des forêts, d’autres terrains boisés ou provenant d’arbres hors forêts». (ACI) BANZOUZI Amex

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *