CONGO/HYDROCARBURES : UNE LEGERE BAISSE DES PRIX DE PRODUITS PETROLIERS

BRAZZAVILLE, 24 juil (ACI) – Les prix des hydrocarbures produits au Congo ont connu une légère baisse au cours du deuxième trimestre de cette année, ont constaté les acteurs du secteur pétrolier lors d’une réunion tenue, le 21 juillet dernier à Pointe-Noire, a annoncé la Radio nationale congolaise.

           Cette baisse, indiquent les acteurs, est attribué à un croissement des stocks américains et à une forte augmentation d’un bond de production de  près de 548 000 barils par jour depuis la fin du mois de décembre 2016,  et du nombre d’appareils de forage sur le  marché.

A cet effet, le ministre congolais des Hydrocarbures, M. Jean Marc Thystere Tchicaya a affirmé que «à  l’instar de l’année précédente, 2017 est une année difficile, mais au regard de l’évolution du contexte international et des prévisions de hausse de la production annoncée par le Congo, cette année peut être considérée comme une année charnière qui devrait permettre, grâce aux efforts conjugués de tous les acteurs, une embellie à court terme».

Les moyennes trimestrielles des prix fixés des hydrocarbures produits au Congo, arrêtées au cours de la réunion des prix du deuxième trimestre 2017, en dollars par baril, se présentent comme suit : Djéno mélange 48,8, Nkossa blend 48,7, Yombo 44,0, Nkossa Butane 34,3, Nkossa propane 24,0. La moyenne trimestrielle des prix au deuxième trimestre 2017 est de 48,2 dollars par baril, pour un référentiel -1,0 dollar par baril.

Les moyennes des différentiels des prix des bruts congolais, en dollars par baril, sont les suivantes : Djéno mélange-0,9 par rapport au Brent daté, Nkossa Blend -0,8 par rapport au brent daté, Yombo -6,2 par rapport au brent daté, Nkossa 6,0 par rapport au butane North West Europe, Nkossa propane -1,9 par rapport au propane Mont Belvieu.

Pour le ministre Tchicaya, la question relative à la fixation des prix des bruts demeure une priorité. Il a rappelé qu’au cours du premier trimestre 2017, la tendance des cours du pétrole s’était stabilisée entre 50 et 60 dollars. Le cours a fléchi de plus de 10% au cours des trois dernières semaines du deuxième trimestre 2017, avec le baril de pétrole qui s’est établi sous la barre des 50 dollars américains pour une moyenne de 46 dollars. (ACI)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *