CONGO-ELECTIONS:UN VOTE TENU DANS UN CLIMAT D’APAISEMENT

BRAZZAVILLE, 31 JUIL (ACI) – Le vote pour le second tour des élections législatives couplées au locales s’est déroulé dans un climat d’apaisement, le 30 juillet dans les 47 circonscriptions électorales restées en ballottage dans le pays, sous la surveillance de la force publique, des observateurs locaux et internationaux,  a-t-on constaté.

           La présence des membres de la Commission Nationale Électorale Indépendante (CNEI), des autorités politico-administratives a été remarquable dans les différents bureaux de vote où ils ont supervisé le scrutin et réglé quelques différends mineurs relatifs au manque des pièces d’identité chez certains qui avaient des cartes de vote, d’autres détenteurs des actes naissances à la place des pièces d’identité.

A Brazzaville, l’élection a concerné les arrondissements : 1 Makélékélé avec une circonscription, 3 Poto-Poto avec une circonscription, 4 Moungali avec deux circonscriptions, 5 Ouenzé avec trois circonscriptions et 8 Madibou dans une circonscription.

Dans la 3ème circonscription de l’arrondissement 1 Makélékélé, le vote s’est déroulé dans un climat de paix.Tout le matériel électoral était disponible dans les différents bureaux de vote. De même, la présence des observateurs locaux et internationaux était effective, ainsi que celle des membres de la CNEI et des autorités militaires et politico-administratives. A Makélékélé, les candidats en lice étaient du CDR et du UDH-Youki.

A Moungali, dans le 4ème arrondissement, le scrutin dans la 1ère et la 3ème circonscriptions, s’est déroulé normalement dans un climat paisible, sans incident majeur, a rapporté le 4ème vice-président de la CNEI de cet arrondissement, après avoir fait la ronde de tous les centres de sa circonscription.

La 1ère circonscription de quartier 41 est constituée de 3 centres de vote et 16 bureaux, pour deux candidats à voter à savoir, M. Bonard Moussodia, proche de YUKI et  Hyldevert Moungny (CPR).

On a noté une affluence chez les électeurs qui se bousculaient pour accomplir leur devoir civique.  Dans la 3ème circonscription qui avait 7 centres de  vote et 13 bureaux pour 27.571 électeurs, un engouement assez important a été observé. Les candidats en lice sont Jean Médard Moussodia et Madame Gervine Mouneya.

On a noté la présence des observateurs de l’Union Africaine dans des bureaux de vote, les délégués de la CNEI, des policiers autour des centres. La présence des observateurs nationaux et internationaux était signalée et celle des journalistes internationaux de la Côte d’Ivoire et du Togo.

Par contre, à Ouenzé, le 2ème tour des élections législatives s’est déroulé dans un climat tendu entre les militants des deux candidats, MM. Marien Ikama Ngouabi et Dominique Ondzé, restés en ballottage sur les neuf présentés au 1er tour. Ces derniers se suspectaient mutuellement sur les éventualités de fraudes et de transhumance des électeurs.

A Poto-Poto, le 2ème tour des élections législatives s’est déroulé sans engouement des électeurs dans les quartiers 31 et 32 de la 1ère circonscription, avec un corps électoral de près de 12.000 électeurs répartis dans  17 bureaux de vote des  16 centres prévus.

Deux candidats étaient en ballottage, à savoir Jean De Dieu Kourissa du PCT et Rick Gérald Bokilo, indépendant. Le matériel électoral a été remis à temps dans les bureaux de vote, a constaté le reporter de l’ACI.

Les observateurs nationaux (CORAGED) et internationaux (UA, CDEAO, délégation diplomatique conduite par la doyenne Mme Fayanga, ont assisté à ce scrutin agité à certains endroits. Les incompréhensions nées pour la plupart de la mauvaise interprétation des textes régissant l’élection, par certains membres des bureaux de vote, des délégués des candidats et des électeurs ont fait l’objet des points de discorde.

Dans le 9ème arrondissement Madibou, les électeurs ont voté dans le calme et la sérénité, selon le président du bureau de vote n°6 , M. Joseph Banzouzi. Madibou avait 11 centres installés dans 11 quartiers, avec 55 bureaux de vote ouverts à 7 heures 30 minutes. Les deux candidats en lice ont été MM. Dieudonné Malonga (indépendant) et Luc Pieret (indépendant).

Toutefois, quelques cas d’agitation ont été également signalés dans certaines circonscriptions, notamment à Kimongo (Niari) où les partisans des candidats restés en lice s’accusaient mutuellement, criant à la fraude, à la transhumance des électeurs et à la création des bureaux de vote parallèles. (ACI)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *