CONGO/PRESSE : VERS DE BONNES PERSPESTIVES DE GESTION POUR L’ACI

BRAZZAVILLE, 11 AOUT (ACI) – Le directeur général de l’Agence Congolaise d’Information (ACI), M. Anasth Wilfrid Mbossa, a annoncé récemment à Pointe-Noire, de très bonnes perspectives pour l’Agence dans la gestion administrative et dans le cadre des relations avec d’autres partenaires à travers le monde.

            Au cours de son séjour de travail effectué du 4 au 7 août dernier avec le personnel des directions départementaux de Pointe-Noire et du Kouilou, M. Mbossa a fait savoir que sa structure a déjà une trentaine de partenariats signés avec la possibilité des formations.

            A cette occasion, il a annoncé le départ au Maroc de la deuxième vague du personnel pour une formation en informatique, ainsi que l’ouverture cette année dans les instituts, des possibilités d’accéder à la formation continue  des agents.

            Il s’est, en outre, appesanti sur le partenariat entre  la Russie et l’ACI  dans la mise en place d’une radio qui lui permettra de faire des expérimentations au niveau interne. Aussi, la Turquie envisage de signer un accord avec l’ACI.

            Par ailleurs, le renouvellement du partenariat avec l’Agence France Presse (AFP) s’annonce pour les tout prochains jours,  ainsi que l’installation d’une télévision expérimentale par certaines agences africaines.

  1. Mbossa a, cependant, déploré le manque de directeurs départementaux de l’ACI dans presque tout le territoire national, en dehors de Pointe-Noire et de la Bouenza. «Toutes ces perspectives demandent qu’il y ait dans les départements, des hommes bien promus et qu’il n’y ait plus de déficit en personnel», a-t-il indiqué, ajoutant que l’Agence est devant un dilemme et «nous avons déjà posé le problème au ministre de tutelle».

            En outre, il a appelé le personnel à travailler dans la cohésion pour la survie de l’agence. «L’ACI constitue une demeure à vie pour nous. Travaillons, et prenons les choses en mains, là où on pense qu’on ne peut pas faire, échangeons un peu», a-t-i l exhorté.

            Selon lui, «l’ACI a toujours été une famille, il faut qu’elle le demeure, nous n’avons rien n’à perdre en demeurant et travaillant ensemble», a souhaité M. Mbossa. (ACI)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *