CONGO/RELIGION : RECHERCHER DES SOLUTIONS POUR ERADIQUER LE MALAISE SECOUANT L’EEC

BRAZZAVILLE, 11 AOUT (ACI) – Le conseil synodal de l’Eglise Evangélique du Congo (EEC) réuni récemment en session extraordinaire à Ngouédi, dans la sous-préfecture de Mfouati, département de la Bouenza, a exhorté le bureau à ne ménager aucun effort dans la recherche des solutions fraternelles en vue d’éradiquer le malaise communautaire post électoral et spirituel qui secoue cette église depuis plus de trois mois.

            Selon le communiqué final publié à l’issue de cette session, tenue du 2 au 3 août dernier, les sources du malaise sont à rechercher dans le climat post élections du président de l’EEC et du bureau synodal, ainsi que les nominations et les affectations subséquentes.

            En effet, l’EEC est secouée depuis trois mois par un malaise alimenté par un groupe de fidèles militant pour la scission de cette confession religieuse, alors une et indivisible. Ces derniers avaient publié récemment un document présentant leur vision.

            Ces soubresauts ont été ressentis en la paroisse évangélique de Talangaï (6ème arrondissement de Brazzaville) où des fidèles rebelles avaient barricadé les portes de cette paroisse,  interdisant aux fidèles d’organiser des cultes, lapidant le président de l’EEC et les membres du bureau synodal et faisant intervenir des éléments de la Force publique. Cette situation avait conduit le bureau synodal à interdire temporairement les activités au niveau de cette paroisse.

            Ce groupe de rebelles avait, en outre, lancé le communiqué appelant les fidèles de l’EEC à prendre part à une retraite spirituelle à Inkouélé, dans la sous-préfecture de Gamboma, du 3 au 7 août dernier, malheureusement cela n’a pu avoir lieu.

            Par ailleurs, les 46 conseillers synodaux présents à cette session extraordinaire, se sont indignés de la qualité de certaines publications du journal «Le Chemin», qui discrédite les instances de l’église. Ils ont interpellé, à cet effet,  le directeur de l’information de ce journal à la censure de certaines informations à publier.

            Toutefois, le conseil a félicité le bureau synodal pour le bon fonctionnement des structures et l’amélioration qualitative de ses relations extérieures. Cette session extraordinaire du conseil synodal s’est tenue en marge de la retraite spirituelle nationale relative à la célébration du 70ème anniversaire du réveil spirituel au sein de cette confession religieuse. (ACI)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *