CONGO-RECHERCHE SCIENCTIFIQUE: COUSSOUD MAVOUNGOU POSE LES JALONS D’UNE SAINE COLLABORATION

BRAZZAVILLE, 31 AOUT (ACI) – Le ministre de la recherche scientifique et de l’innovation technologique, M. Martin Parfait Aimé Coussoud Mavoungou, a posé, le 29 août à Brazzaville,  les jalons d’une saine collaboration et d’orientation, en vue de mener des actions efficaces et durables dans ce ministère.

Au cours d’une réunion de prise de contact et d’orientation avec les membres de son cabinet, des responsables de l’administration et structures sous-tutelle, ainsi qu’avec les cadres du ministère, le M. Coussoud Mavoungou a communiqué sur la vision gouvernementale pour le secteur de la recherche scientifique et de l’innovation technologique.

Pour avoir bénéficié de la confiance renouvelée du Président de la République et du Premier ministre, Chef du Gouvernement, il a enjoint chaque responsable à l’obligation des résultats pour les cent premiers jours. Cette échéance a été  fixée à décembre 2017.

«Chacun doit créer les conditions d’une bonne collaboration                                 en portant à la connaissance du ministre tous les dossiers traités, en cours de traitement ou en instance, pour l’information de l’autorité. La rétention de l’information ne devrait pas avoir cours dans ce département», a-t-il martelé.

Il a  instruit chaque dirigeant d’œuvrer pour une plus grande visibilité et lisibilité du ministère de la recherche scientifique et de l’innovation technologique. «La recherche et l’innovation sont les pivots les plus essentiels du développement et de la modernisation. Cependant, elles restent encore marginales et peu connues du commun des mortels», a fait comprendre M. Coussoud Mavoungou.

«Il faut donc travailler à créer les conditions d’un essor du secteur de la recherche scientifique et de l’innovation technologique», a indiqué le chef de département ministériel, malgré la large insuffisance des crédits budgétaires alloués à ce secteur pour couvrir tous les besoins exprimés par les chercheurs.

Cette tendance ne va pas s’améliorer en 2018, a-t-il mentionné, d’où la nécessité de recourir  aux financements extérieurs disponibles chez les partenaires pour accompagner le secteur.

«Nous devons discuter avec eux, élaborer une stratégie marketing                                            de recherche de financements et mener une coopération efficace. Cela aidera à booster la recherche et l’innovation dans notre pays», a-t- il dit.

Le ministre de la recherche scientifique et de l’innovation technologique a annoncé la série de réceptions,   en son cabinet, des structures sous-tutelle dès la semaine prochaine. Chaque structure devra passer devant le ministre pour présenter les dossiers, notamment les opportunités et projets ainsi que les moyens et la méthodologie pour leur mise en œuvre. Il a aussi prévu des visites des structures. (ACI) Euprasie Sosthène Milandou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *