CONGO/RECHERCHE SCIENTIFIQUE : COUSSOUD MAVOUNGOU POUR LA VISIBILITE DU CERGEC

BRAZZAVILLE, 06 SEPT (ACI) – Le ministre de la recherche scientifique et de l’innovation technologique, M. Martin Parfait Aimé Coussoud Mavoungou, a annoncé le 05 septembre à Brazzaville, qu’il compte relever le défi de rendre visible le Centre de la Recherche Géographique et de Production Cartographique (CERGEC).

            Selon lui, le CERGEC est le seul organe habilité à faire de la cartographie au Congo.C’est un instrument très important de cartographie, pour faire tout l’aréopage prévu des limites territoriales aux niveaux maritime et terrestre, a fait savoir M. Coussoud Mavoungou, lors de sa visite dans cette structure sous tutelle.

            A cette occasion, il a appelé les donateurs d’accompagner cette structure, en lui octroyant des moyens pour son fonctionnement.

            Intervenant à cette occasion, le directeur général du CERGEC, M. Evariste Nombo a précisé que sa  structure a une importance  capitale au point de vue de la production des  données géographiques.

«Si on veut faire le développement d’un pays, on doit faire la connaissance de notre territoire. On ne peut le faire que lorsque l’on a des documents géographiques actualisés, mais malheureusement, c’est ce que nous n’avons pas», a déploré M. Nombo.

            Il a, en outre, signifié que le CERGEC est confronté à de nombreuses difficultés à savoir, le manque d’utilisateurs des cartes géographiques, une nécessité de toutes les administrations pour se repérer ou pour se déplacer ; le déficit du personnel et du matériel.

            Le CERGEC a, entre autres, missions d’exécuter ou faire exécuter les travaux géographiques d’intérêt général concernant le territoire national ; coordonner, normaliser et contrôler les travaux géographiques entrepris par des tiers avec la participation financière de l’Etat; centraliser l’archivage des négatifs et toute la documentation géographique résultant des travaux entrepris au Congo par des organismes publics ou des sociétés privées, bénéficiant des subventions de l’Etat.

            Créé en 1986, cette structure est la principale structure chargée de l’étude, du contrôle, de l’assistance conseil, de la production et de l’exécution des travaux géographiques et cartographiques sur l’ensemble du territoire.

            Il est également dépositaire de la photothèque et de la cartothèque nationale, de la géodésie nivellement ; de la photogrammétrie et télédétection ; de la cartographie topographique et thématique, ainsi que du Système d’Information Géographique (SIG). (ACI)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *