CONGO/FAC : PLUS DE 100 SOLDATS SUPPLEMENTAIRES DE LA FORCE PUBLIQUE ATTENDUS EN RCA

BRAZZAVILLE, 18 SEPT (ACI) – Au total 140 soldats de la Force publique congolaise, regroupant 70 gendarmes et 70 policiers vont, le 19 septembre, intégrer la Mission multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation en Centrafrique (MINUSCA) pour relever la 3ème Unité de Police Constituée (UPC) résidant dans la ville de Bambari.

           Parmi le personnel de la Force publique retenu figure onze officiers, 27 sous-officiers supérieurs et 102 sous-officiers subalternes pour 17 personnels féminins.

Avant d’être déployée dans la ville de Bambari pendant une année, la 4ème UPC va relever celle se trouvant en République Centrafricaine (RCA), ayant bénéficié de quatre mois et demi de formation avec l’appui des experts des Nations Unies, a-t-on appris de source concordante.

Dans ce cadre, les soldats congolais ont suivi cinq modules à savoir, la sensibilisation aux opérations de maintien de la paix ; la planification, le commandement et la gestion de mission ; le maintien et le rétablissement de l’ordre public; la sécurité en mission et l’instruction tactique  ainsi que la formation technique et logistique.

Expliquant aux soldats de l’UPC les raisons ayant conduit le Congo à déployer ses forces en Centrafrique, le général Mondjo a rappelé que le principe de tolérance zéro reste en vigueur dans le cadre du respect des droits de l’Homme et du Droit International Humanitaire (DIH), ainsi que dans le respect des règlements et des lois s’adressant aux commis.

A cet effet, il les a exhortés à rester attachés au sens élevé de l’éthique, dont ils ont toujours fait montre à d’autres occasions. «Soyez le meilleur exemple du soldat congolais tant du point de vue du professionnalisme que du comportement général, tout en faisant preuve de qualités supérieures qui ont toujours prévalu au sein de notre Force publique», dit-il.

Les autorités en charge de la MINUSCA avaient en leur temps pu apprécier ce professionnalisme, a rappelé le général Mondjo, tout en invitant les policiers et les gendarmes de l’UPC à faire de leur présence en RCA, la meilleure illustration de l’engagement humanitaire du Congo par leurs capacités à s’intégrer et à s’adapter à toutes les situations, avec ce que cela suppose comme servitudes diverses.

Selon lui, les derniers évènements en RCA, largement relatés par la presse ont ébranlé les troupes, ainsi que la nation congolaise qui croient en leur Force publique. Sur ce, il a demandé aux commis de rester attachés aux valeurs que promeut le Congo, de faire preuve de discipline et de rigueur dans l’exercice de la mission.

De son côté, le directeur de l’organisation et de l’emploi de la Gendarmerie Nationale, le colonel François Koud a expliqué que le stage a véritablement permis de renforcer les capacités d’actions de la future UPC avec des moyens d’emplois organiques dans une situation susceptible de se développer, en allant d’un simple service de routine à une situation explosive de haute intensité, caractéristique de l’environnement sécuritaire volatile de Bambari.

La cérémonie de projection de l’UPC a été présidée le 13 septembre dernier à Brazzaville par le général Charles Richard Mondjo.  (ACI)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *