TUNISIE/SOCIETE : LES TUNISIENNES AUTORISEES A EPOUSER LES PRETENDANTS D’AUTRES RELIGIONS

BRAZZAVILLE, 18 SEPT (ACI) – Le gouvernement tunisien a abrogé, le 14 septembre dernier, la circulaire du 5 novembre 1973, obligeant les prétendants à se convertir à l’Islam avant  d’épouser une femme tunisienne.

           «Tous les textes liés à l’interdiction du mariage de la Tunisienne avec un étranger, à savoir la circulaire de 1973 et tous les textes semblables, ont été annulés. Félicitations aux femmes de Tunisie pour la consécration du droit à la liberté de choisir son conjoint», a écrit sur un réseau social, la porte-parole de la présidence, Mme Saïda Garrach.

Aussi, plusieurs mouvements, associations ont milité en faveur de l’abrogation de cette loi, à l’instar de la présidente de l’Association Tunisienne des Femmes Démocrates (ATFD), Mme Monia Ben Jémia qui s’est toujours battue pour les droits de la femme tunisienne, a exprimant sa joie à l’annulation de cette loi.

«C’est une victoire des femmes tunisiennes et du mouvement féministe qui s’est mobilisé contre ce texte contraire aux conventions internationales signées par la Tunisie et à l’esprit de la Constitution», a-t-elle insisté.

«Aujourd’hui, c’est chose faite. Les étrangers non-musulmans ne sont plus obligés de se convertir à la religion musulmane pour officialiser leur union avec une femme tunisienne», a ajouté la (ATFD).

A l’occasion de la célébration de la fête de la femme, le 13 août dernier, le Chef de l’État, M. Béji Caïd Essebsi, avait exprimé sa volonté de réviser la circulaire du 5 novembre 1973.

Par ailleurs, le ministère de la Justice avait récemment envoyé une circulaire à toutes les administrations, annonçant l’abrogation des différents textes, empêchant l’union d’une Tunisienne avec un non musulman. (ACI)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *