CONGO/SOCIETE : MENACE DE GREVE DES OPERATEURS ECONOMIQUES

BRAZZAVILLE, 29 SEPT (ACI) – Le président du Collectif des Opérateurs Economiques du Congo (COPECO), M. Paul Nestor Mouandzibi-Ndinga, a annoncé, la semaine dernière à Brazzaville, un sit-in le 30 septembre, pour non-paiement de leurs créances par l’Etat, qui s’élèvent à plus de 58 milliards de FCFA.

           Cette menace de grève fait suite à l’échec de plusieurs séances de travail, depuis avril 2017, avec les services compétents des marchés publics, ainsi qu’au paiement complaisant de certains opérateurs pour un retrait de 20 à 40% des sommes dues, a-t-on appris du COPECO.

A l’issue d’une Assemblée générale, le collectif des opérateurs économiques du Congo a exhorté les membres à demeurer vigilants, en attendant l’aboutissement de leurs revendications auprès du gouvernement, tout en sollicitant l’intervention du Chef de l’Etat congolais quant à la résolution de «cet épineux problème de la dette intérieure de près de cinq ans».

Ces créances concernent le Trésor public avec plus de 22 milliards de FCFA, l’aménagement du territoire pour plus de 9 milliards, l’enseignement primaire et secondaire avec plus de 2 milliards, l’enseignement technique et professionnel pour plus d’un milliard 500 millions ; le sport (11èmes Jeux africains), avec plus de 4 milliards de FCFA, a déploré le collectif.

La dette intérieure auprès du COPECO porte également sur les créances du Centre Hospitalier et Université de Brazzaville (CHU-B), avec plus de 520 millions de FCFA, et la mairie de Brazzaville pour 19 milliards de FCFA, a-t-on noté. (ACI)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *