AFRIQUE CENTRALE/ENVIRONNEMENT: LE CONGO ACCUEILLE LA 7EME CONSULTATION REGIONALE SUR LA REDUCTION DES RISQUES

BRAZZAVILLE, 11 OCT (ACI) – Le Congo a accueilli, du 9 au 10 octobre à Brazzaville, la 7ème consultation annuelle du Comité de préparation et de réponses aux catastrophes naturelles en Afrique Centrale, afin de réfléchir sur la manière de mettre en œuvre des recommandations de la 6ème consultation tenue à Yaoundé au Cameroun en 2016.

           Ces recommandations prévoient, entre autres, de rechercher une meilleure approche de mise en œuvre des activités de préparation aux catastrophes naturelles en Afrique Centrale et de renforcer les mécanismes de gestion de cette crise récurrente dans la sous-région.

«Le bilan de la mise en œuvre de ce plan paraît insatisfaisant dans la plupart de nos Etats, notamment avec le phénomène de Boko Haram», a souligné à cette occasion le représentant du secrétaire général de la Communauté des Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC), M. Dominique Kuitsouc, notant les limites de cette institution. «La CEEAC n’a pas encore les moyens pour mettre en œuvre les mécanismes de réponses efficaces et efficientes dans  les Etats à travers une coordination de différents intervenants sur le terrain», a-t-il poursuivi.

Le secrétaire général de cette organisation sous régionale a pris des mesures avant-gardistes, parmi lesquelles la formation d’une petite équipe virtuelle en liaison avec le bureau de coordination et des affaires humanitaires des Nations Unies et les partenaires financiers, a confié M. Kuitsouc.

A cet effet, il a exhorté les experts des Etats membres de le CEEAC à changer de paradigme, les invitant à un faire un diagnostic sincère des activités pour que les réunions annuelles n’aient pas l’image des rencontres touristiques», a-t-il déclaré.

Selon M. Kuitsouc, tous les experts qui participent à ces assises ont pour rôle d’éclairer les gouvernements aux sortir de ces rencontres, à la lumière du plan d’action de la 6ème consultation de Yaoundé.

Pour sa part, la ministre des affaires sociales et de l’action Humanitaire, Mme Antoinette Dinga Dzondo, les récentes Catastrophes naturelles, entre autres les inondations enregistrées à travers le monde, illustrent parfaitement ces assises. (ACI)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *