CONGO/EDUCATION:FORMER DES CADRES COMPETITIFS AU NIVEAU NATIONAL ET INTERNATIONAL

BRAZZAVILLE, 11 OCT (ACI) – L’école évangélique doit redorer son blason pour former des cadres compétitifs au niveau national et international, a décidé la 3ème session du conseil national de l’enseignant protestant tenu récemment à Brazzaville.

           Pour atteindre cet objectif, les conseillers ont, au cours de leur session tenue en septembre dernier, suggéré l’amélioration des conditions d’apprentissage ;  l’introduction progressive des technologies de l’information et de la communication (TIC) ; le développement d’un enseignement technique et professionnel qualifiant ; l’adoption d’une carte scolaire en tant qu’outil de micro gestion.

Suite au désordre constaté dans la gestion des écoles évangéliques, le conseil a souhaité l’amélioration du système comptable de l’enseignement ; la maximisation des recettes du département ; l’assainissement de la gestion financière des écoles.

Toujours pour une bonne gouvernance de ce secteur, les conseillers ont décidé de la création d’un poste de comptable senior sous l’autorité directe du Secrétariat général des affaires administratives et financières de l’EEC. L’Utilisation d’une comptabilité informatisée en utilisant le logiciel Tam-compta et le contrôle systématique des caisses des écoles par les services du SGAF figurent également parmi les recommandations du conseil.

Le conseil s’est prononcé pour une relance des pourparlers entre les autorités synodales de l’EEC et les différents départements ministériels des enseignements afin de continuer le processus de rétrocession des écoles protestantes à l’EEC.

L’EEC compte 106 établissements dont 39 de type 1 et 67 de type 2. Les établissements scolaires évangéliques scolarisent 31.002 élèves, soit 3.397 au préscolaire ; 20.071 au primaire ; 6.359 au collège et 1.175 au lycée.

Le vice-président de l’EEC, le pasteur Guy Locko-Elenga a, dans son discours, appelé au rétablissement de l’orthodoxie financière, à la lutte contre les détournements des fonds du département de l’enseignement protestant devenu une structure où certaines personnes se font les poches. (ACI)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *