CONGO/SANTE: ARRIVEE DU NAVIRE HOPITAL CHINOIS A POINTE NOIRE

 POINTE-NOIRE, 13 OCT (ACI) – Le navire hôpital «Arche de paix» de la marine chinoise, avec à son bord 200 membres d’équipage dont 600 médecins et infirmiers, a accosté le 10 octobre dernier au Port Autonome de Pointe-Noire (PAPN), pour administrer des soins gratuits aux malades (dans diverses pathologies), dans le cadre de l’opération «Mission de l’harmonie 2017».

Long de 178 m et large de 24 m avec trois étages, ce navire dispose, entre autres, de salles de radiothérapie, de scanner, d’échographie, d’électrocardiogramme, de huit salles d’opération, d’un laboratoire d’analyse et de divers services accessibles à tous.

Ce navire qui est arrivé au Congo en présence des ministres de la Santé, Mme Lydia Jacqueline Mikolo, de l’enseignement primaire, secondaire et de l’alphabétisation, M. Anatole Collinet Makosso, et des transports, de l’aviation civile et de la marine marchande, M Fidèle Dimou, a déjà parcouru entre 2010 et 2015, 29 pays et régions d’Afrique, d’Asie et d’Océanie.

Intervenant à cette occasion, le ministre Dimou a signifié que «l’arrivée de ce navire à Pointe-Noire est une occasion d’échange d’expériences et d’expertises entre les professionnels de la santé du Congo et ceux de la Chine».

«Cette initiative combien noble, mérite d’être encouragée et renouvelée dans un futur proche, quand on sait que les extraordinaires capacités techniques du navire hôpital «Arche de paix» en y accordant plus de temps que prévu pour permettre aux Congolais de bénéficier des soins médicaux au de-là de la zone de Pointe-Noire», a-t-il fait savoir.

A l’issue de la visite guidée du navire, la ministre en charge de la santé a souligné que «la visite nous a permis de constater que ce navire a une grande capacité et sera en mesure de recevoir des centaines de malades par jour comme nous l’avons prévu et qui pourront être soignés dans les conditions de haute technologie médicale et dans des conditions sanitaires et de sécurité de premier niveau».

La ministre de la santé et de la population s’est ensuite rendue à l’hôpital général de Loandjili, l’un des pôles retenus pour la sélection des patients. (ACI)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *