CONGO-SENAT LES SENATEURS S’IMPLIQUERONT POUR L’ABOUTISSEMENT DE L’ACCORD AVEC LE FMI

BRAZZAVILLE, 16 OCT (ACI) – Le Sénat congolais s’impliquera pour l’aboutissement de l’accord avec le Fonds Monétaire International (FMI), tout comme il veillera à ce que son exécution se fasse sans entraves, a déclaré le 16 octobre à Brazzaville, le président de cette institution parlementaire, M. Pierre Ngolo.Dans son discours d’ouverture de la première session ordinaire budgétaire du Sénat, M. Ngolo a exprimé le soutien de son institution parlementaire à la démarche engagée par le gouvernement à l’endroit du FMI et qui se situe dans l’approche de la CEMAC. «La crise qui sévit durement au Congo et ailleurs, est maîtrisable», a-t-il dit, ajoutant que «le Congo a tous les atouts pour la surmonter».

Il a indiqué, par ailleurs,  que «la session budgétaire qui s’ouvre est à cet égard un test décisif à partir duquel le peuple jugera notre capacité à tenir la parole donnée». «Nous traiterons le budget donc la vie des citoyens ainsi que des institutions dans une conjoncture économico-financière très austère qui impacte douloureusement le quotidien des Congolais et aiguise les tensions sociales», a-t-il rappelé aux sénateurs.

Il a exhorté les sénateurs à prendre des délibérations résultantes d’une analyse froide de la réalité objective de l’environnement, et qui soient de nature à redonner espoir aux concitoyens en sécurisant leur lendemain. M. Ngolo a invité les sénateurs à parler vrai, à décider en conscience et à mettre les Congolais à l’abri de la manipulation et de l’intoxication menée sans scrupule par quelques politiques décidés à exploiter les souffrances populaires à des fins inavouées.

Pour garantir le fonctionnement optimal du bicamérisme parlementaire congolais, M. Ngolo, a demandé aux sénateurs de se pencher sur le projet de règlement intérieur du Parlement réuni en Congrès. «Menons cette réflexion à son terme  en ne privilégiant que la République, la gestion démocratique des institutions dans le strict respect et la claire interprétation de la loi», a-t-il suggéré. (ACI)

BRAZZAVILLE, 16 OCT (ACI) – Le Sénat congolais s’impliquera pour l’aboutissement de l’accord avec le Fonds Monétaire International (FMI), tout comme il veillera à ce que son exécution se fasse sans entraves, a déclaré le 16 octobre à Brazzaville, le président de cette institution parlementaire, M. Pierre Ngolo.

Dans son discours d’ouverture de la première session ordinaire budgétaire du Sénat, M. Ngolo a exprimé le soutien de son institution parlementaire à la démarche engagée par le gouvernement à l’endroit du FMI et qui se situe dans l’approche de la CEMAC. «La crise qui sévit durement au Congo et ailleurs, est maîtrisable», a-t-il dit, ajoutant que «le Congo a tous les atouts pour la surmonter».

Il a indiqué, par ailleurs,  que «la session budgétaire qui s’ouvre est à cet égard un test décisif à partir duquel le peuple jugera notre capacité à tenir la parole donnée». «Nous traiterons le budget donc la vie des citoyens ainsi que des institutions dans une conjoncture économico-financière très austère qui impacte douloureusement le quotidien des Congolais et aiguise les tensions sociales», a-t-il rappelé aux sénateurs.

Il a exhorté les sénateurs à prendre des délibérations résultantes d’une analyse froide de la réalité objective de l’environnement, et qui soient de nature à redonner espoir aux concitoyens en sécurisant leur lendemain. M. Ngolo a invité les sénateurs à parler vrai, à décider en conscience et à mettre les Congolais à l’abri de la manipulation et de l’intoxication menée sans scrupule par quelques politiques décidés à exploiter les souffrances populaires à des fins inavouées.

Pour garantir le fonctionnement optimal du bicamérisme parlementaire congolais, M. Ngolo, a demandé aux sénateurs de se pencher sur le projet de règlement intérieur du Parlement réuni en Congrès. «Menons cette réflexion à son terme  en ne privilégiant que la République, la gestion démocratique des institutions dans le strict respect et la claire interprétation de la loi», a-t-il suggéré. (ACI)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *