CONGO/FAO : Célébration de 40 années de coopération entre les deux parties

BRAZZAVILLE, 18 OCT (ACI) – L’Organisation des nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) a célébré, le 16 octobre à Brazzaville, les 40 ans de son implantation en République du Congo, couplée avec la 37ème journée mondiale de l’alimentation.

«La coopération entre la République du Congo et la FAO a permis à l’organisme onusien d’enregistrer d’importants résultats en matière de renforcement des capacités institutionnelles de plusieurs départements ministériels et l’élaboration de documents politiques et des stratégies du secteur agricole et rural», a relevé la représentante de cette institution onusienne au Congo, Mme Suze Percy Fillipini à cette occasion.

Selon elle, cette coopération, alignée sur le Plan  National  de Développement (PND), a permis également à la FAO d’appuyer la mise en œuvre des projets dans plusieurs domaines, notamment celui  du renforcement des capacités des organisations paysannes, d’associations de producteurs agricoles et de la gestion durable des forêts.

De son côté, le ministre d’Etat, ministre de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche, M. Henri Djombo, a remercié le directeur général de la FAO, M. Graziano Da Silva de Souza, et ses prédécesseurs pour leurs appuis multiformes qu’ils n’ont cessé d’apporter au développement du secteur primaire au Congo.

Pour lui, le thème «Changeons l’avenir des migrations. Investissons dans la sécurité alimentaire et le développement rural», célébré lors de la journée mondiale de l’alimentation, exhorte les décideurs et les acteurs à l’amélioration des conditions de vie en milieu rural, fixant les populations dans leurs terroirs en vue de garantir la main d’œuvre agricole et pérenniser ainsi les systèmes de production agricole.

Selon le ministre d’Etat, la consolidation de la paix dans le monde ne peut pas être atteinte si les besoins vitaux des populations ne sont pas satisfaits comme inscrits dans les ODD.

Ayant opté pour la diversification de l’économie, M. Djombo a souligné que le gouvernement  entend développer le secteur primaire comme principal pilier de cette mutation.

A cet effet, le gouvernement se prépare à mettre le Plan National de Développement 2018-2022 qui aboutira à des politiques sectorielles  en vue d’atteindre à moyen terme la sécurité alimentaire et nutritionnelle et de créer les capacités d’exportation des produits vivriers et de rente, a-t-il fait savoir.

Cette année, la FAO a célébré ses 40 ans d’existence dans plus de 20 Etats membres sur 55 Etats depuis sa création en 1945, dont le Congo où la représentation existe depuis le 12 février 1977, rappelle-t-on. (ACI)

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *