CONGO/FINANCES : Le système HR-PAYROLL pour la modernisation des finances publiques

 BRAZZAVILLE, 18 OCT (ACI) – Un projet de mise en place d’un système intégré de gestion, traitant de l’ensemble des opérations liées à la gestion des dépenses et des recettes de l’Etat ainsi qu’à leur comptabilisation et suivi, a été engagé récemment par le gouvernement congolais, dans le cadre de la réforme des finances publiques.

            Dans un discours prononcé le 16 octobre à Brazzaville, à l’ouverture du 11ème colloque annuel de l’Association Internationale des Services du Trésor (AIST), le ministre congolais des finances et du budget, M. Calixte Nganongo, a dit que ce «système intégré de gestion des finances publiques aura pour finalité d’être une interface utile des systèmes existants et en particulier du système de gestion de la paie des agents de l’Etat, à savoir le système HR-PAYROLL».

            L’objectif du système HR-PAYROLL demeure, à terme, la modernisation de la paie des agents de l’Etat, a indiqué le ministre Nganongo dans son discours lu par son collègue de la communication et des médias, porte-parole du gouvernement, M. Thierry Moungalla.

            Les différents enjeux organisationnels, financiers et humains seront exposés au cours des travaux de ce colloque, a précisé le ministre qui a souligné que cette réflexion intéresse au plus haut point les pouvoirs publics. «Les avis et suggestions les plus éclairés, et ce en fonction des différentes expériences menées dans vos pays, afin d’aider à l’amélioration du système de gestion de la paie et des pensions en République du Congo», a-t-il relevé.

            De son côté, le président de l’AIST, M. Henri Loundou, a affirmé que le thème de ce 11ème colloque qui porte sur « La gestion de la paie et des pensions : le système de gestion informatique intégré ou non, contrôles internes», est une préoccupation majeure dans tous les Etats membres, compte tenu du «poids financier toujours grandissant de ces dépenses dans le budget aussi bien de l’Etat que des collectivités locales ou d’autres organismes publics».

            Il a invité, à cet effet, les ordonnateurs et comptables à réfléchir sur la modernisation, la rationalisation, la comptabilisation et les différents contrôles de cette catégorie de dépenses publiques.

            Ce colloque qui s’achève le 18 octobre prochain, regroupe plusieurs pays africains et européens. La présidence tournante de l’AIST sera assurée, à l’issue de ce colloque, par la Mauritanie. Le Congo en est le président sortant. Le 10ème colloque s’est déroulé à Koweit City au Koweit. (ACI)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *