CONGO/TRANSPORT AERIEN : TROIS COMPAGNIES SUSPENDENT LA DESSERTE DE BRAZZAVILLE

BRAZZAVILLE, 20 OCT (ACI) – Trois compagnies aériennes, à savoir South African Airways, Air Ivoire et Camair-co ont suspendu la desserte de Brazzaville depuis un certain temps, se plaignant du taux de remplissage trop bas des aéronefs, qui oscillerait entre 10 et 25% dans la capitale congolaise.

Ces compagnies évoquent deux raisons essentielles, la dépréciation considérable de l’activité économique, avec la réduction ou la perte d’activités de nombreux commerçants qui exerçaient en direction de l’Afrique de l’ouest ou de l’Asie, ainsi que les pénuries fréquentes de kérosène à Brazzaville et à Pointe-Noire de même que les taxes aéroportuaires jugées trop élevées alourdissent les charges d’exploitation des compagnies.

Outre ces compagnies, d’autres à l’instar de Kenya Aiways et d’Ethiopian Airlines sont dans l’expectative de fermer leurs guichets. En effet, ces compagnies déplorent le fait que l’escale dans la ville capitale n’est plus rentable et compromet leurs activités.

La compagnie angolaise Taag, quant à elle, a fait savoir qu’elle n’assure désormais que des vols en direction de Pointe-Noire, suspendant sa desserte de Brazzaville. Les compagnies Air France et Rwandair ont, de leur côté, gardé intacte la fréquence de leur desserte au Congo, mais notamment regrettent la baisse du taux de remplissage.

Cette baisse du trafic desservant Brazzaville pousse  la Société Gestionnaire des Aéroports du Congo (AERCO) à réduire de 30% ses charges de personnel, a-t-on appris. (ACI)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *