CONGO/SOCIETE : Collinet Makosso au chevet des élèves blesses du lycée Thomas Sankara

BRAZZAVILLE, 23 OCT (ACI) – Le ministre de l’enseignement primaire, secondaire et de l’alphabétisation, M. Anatole Collinet Makosso, a rendu visite le 20 octobre dernier aux élèves du lycée Thomas Sankara, admis en soins intensifs à l’hôpital de référence de Talangaï de Brazzaville, dans le 6ème arrondissement.  Au total six élèves de ce lycée public d’enseignement général se trouvent dans un état  critique, en service de  réanimation  et neuf sont internés au service de chirurgie de cet hôpital, depuis le 19 octobre dernier,  a-t-on appris des sources hospitalières.

            Ces jeunes élèves ont subi des chocs dans leur débandade fuyant des bombes lacrymogènes lancés par les éléments de la police tentant de disperser des mouvements d’élèves réagissant à l’intrusion dans leur école, d’un sujet de la RDC venu voler des téléphones. Cette situation a créé un mouvement de panique dans cet établissement où les élèves ont couru dans tous les sens cherchant où s’abriter, selon  la direction des études Vague B.

            Selon les informations recueillies auprès de cette direction, cette situation a coïncidé avec un autre mouvement  au lycée Thomas Sankara «B», où  un élève exclu de l’établissement devenu «koulouna» semait la terreur. La police est intervenue en faisant usage des bombes lacrymogènes. L’un des engins est tombé à proximité de la classe de seconde C du lycée Thomas Sankara A poussant les élèves à sauter du haut de l’étage pour leur survie.

            Aucun décès n’a été enregistré, mais des blessés graves ayant des traumatismes et fractures, précise la source. Dans le bureau de la direction des études Vague B du lycée Thomas Sankara A, il est affiché une note des six élèves délinquants  vague B exclus de l’établissement.

            Le lycée Thomas Sankara est souvent l’objet des actes de violences souvent perpétrés par des élèves délinquants ayant abandonné leurs études. Le manque de portail, la vétusté des murs de clôture, sa proximité avec le marché forain Thomas Sankara, l’arrêt de bus, sont également les causes de l’insécurité dont souffre cette école publique qui connaît aussi un problème de pléthore des effectifs dans les salles de classes.

            Le ministre Collinet Makosso était accompagné dans cette tournée par le directeur général de la police nationale, M. Jean François Ndenguet, des responsables politico administratifs de cet arrondissement et des responsables de cet établissement. (ACI)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *