KOUILOU/EDUCATION: REHABILITATION DE L’ECOLE PRIMAIRE DE KONDI-MBAKA

HINDA, 23 OCT (ACI) – L’école primaire de Kondi-Mbaka qui été au départ construite en matériaux non durable depuis sa création en 1981 vient d’être réhabilité par la société pétrolière Eni Congo, dans le cadre du projet intégré de Hinda.

           Cette école a désormais des bâtiments modernes grâce au Projet intégré de Hinda (PIH).

           L’inauguration officielle de l’école de Kondi-Mbaka, village de la sous-préfecture de Hinda (à 42 km de Pointe-Noire), a eu lieu le 19 octobre, en présence de M. Gibel Tchicaya, Mme Nicole Patricia Poaty et M. Serge Dieudonné Moutou, respectivement directeur de cabinet du sous-préfet de Hinda (département du Kouilou), directrice départementale de l’Enseignement primaire, secondaire et de l’alphabétisation, représentant du directeur général de la société ENI Congo. La réhabilitation de cet établissement a porté sur la construction d’un bâtiment moderne de 25 mètres de long sur 7 mètres de large, d’un bloc composé de trois salles de classe équipées en tables bancs  formant un  cycle primaire complet puis d’un  bloc administratif,  des toilettes modernes pour élèves et enseignants, des habitations d’enseignants et  le  mât de l’école.

Remerciant la société ENI Congo, Mme  Patricia Poaty a reconnu la bonne exécution des travaux par la société de construction Serbat Congo. L’oratrice a rappelé que l’on ne pourra jamais parler de l’émergence d’un pays en mettant de côté les questions éducatives. « La construction de cette école à travers le projet PIH de la société ENI Congo cadre bien avec la vision du chef de l’Etat qui pense que l’école congolaise doit être modernisée en vue de permettre aux enseignants et aux élèves de travailler dans un cadre convivial.

Ainsi, nous ne pouvons qu’être reconnaissants à l’égard de la société ENI Congo. Comme toutes les écoles publiques, l’école de Kondi-Mbaka doit se soumettre aux lois et règlements de la République édictés par la politique gouvernementale. Ainsi donc, les parents d’élèves ont la responsabilité d’aider leurs enfants en vue de bien conserver les installations et l’environnement scolaire, a-t-elle déclaré.

Pour sa part, François Poaty Mabiala, président de l’association des parents d’élèves, a déploré le manque d’enseignants dont souffre cette école. «L’inauguration de cette école représente une nouvelle page  qui s’inscrit dans les annales de ce village. L’école primaire de Kondi-Mbaka compte aujourd’hui près de 105 élèves. En plus d’un enseignant qu’elle dispose actuellement, cette structure à besoin d’autres enseignants en vue de son  fonctionnement normal, a-t-il indiqué.

L’école primaire de Kondi-Mbaka disposait à sa création de trois niveaux, notamment CP1, CP2, et le CE1 avec un effectif  total de 30 élèves. Les travaux de réhabilitation ont duré six mois.  C’est le quatrième établissement scolaire construit par ce groupe, dans le cadre du PIH.

En plus des marches normales dont dispose l’école, le groupe Serbat Congo   a doté les bâtiments scolaires et les logements du personnel enseignant des rampes en vue de faciliter la mobilité des personnes handicapées. Les apprenants de l’année scolaire 2017-2018 font partie de la première génération à étudier dans les conditions modernes. Cet ouvrage  est une grande première pour les habitants de Kondi-Mbaka. Ce travail a été rendu possible grâce à la rigueur de la Direction division initiatives communautaires et territoriales de la société ENI Congo et le sérieux de l’entreprise Serbat Congo.  (ACI)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *