CONGO/PNUD: PLUSIEURS ACTIONS ET PROJETS POUR ELIMINER LA PAUVRETE DANS LE PAYS

BRAZZAVILLE, 25 OCT (ACI) – Le gouvernement congolais a réalisé plusieurs actions et mis en place des projets appuyés par les partenaires au développement pour lutter contre la pauvreté qui menace bon nombre des Congolais, a indiqué le 23 octobre dernier à Brazzaville, la ministre du plan, de la statistique et de l’intégration régionale, Mme Ingrid Olga Ebouka Babakas.

           Dans son discours prononcé, le 23 octobre, à l’occasion de la célébration de la 25ème journée pour l’éradication de la pauvreté, Mme Ebouka Babakas a cité parmi ces actions, le projet «Lisungi», le programme national des filets sociaux qui, dans sa phase pilote, à réaliser des transferts monétaires pour améliorer l’accès des ménages pauvres aux services de base sur financement de la Banque Mondiale.

D’autres actions ont porté sur le Projet de Développement des Compétences pour l’Employabilité (PDCE) qui met l’accent sur le renforcement des compétences à l’emploi et à l’entrepreneuriat de plus de 15.000 jeunes vulnérables, vivant dans les zones urbaines, en vue de leur insertion sur le marché du travail, avec le soutien de la Banque Mondiale.

Les cantines scolaires avec le Programme Alimentaire Mondial (PAM) et le Projet de Renforcement des Capacités Commerciales et Entrepreneuriales (PRCCE) dans son volet 2 avec le financement de l’Union Européenne (UE), figurent aussi au nombre des projets mis en œuvre par le Congo dans le cadre de la lutte contre la pauvreté.

Selon la ministre en charge du plan et des statistiques, le Congo a élaboré un Plan National de Développement (PND) durable harmonieux et inclusif pour 2018-2022, axé sur la valorisation et le développement  du capital humain à travers l’éducation et la formation professionnelle et qualifiante.

En ce qui concerne les populations vulnérables, elle a expliqué qu’il revient à faire de la «connaissance, le catalyseur du processus d’autonomisation et de restauration de leur dignité. Car, sans connaissance, le pauvre entre dans une spirale d’exclusion sans retour, fait d’illettrisme, d’absence de formation professionnelle, de reproduction générationnelle et de pauvreté, de dépendance et de marginalisation».

S’agissant de la célébration de cette journée sur le thème international «Un chemin vers des sociétés pacifiques et inclusives». Il est une pause dans le cours du temps d’autant plus opportune que le Congo traverse une crise économique et financière, source de précarité prolongée, de basculement vers la misère et des troubles sociaux qui, de ce fait, rassemblent toute l’énergie du gouvernement pour y mettre un terme, dans les meilleurs délais, a-t-elle dit.

Le Congo poursuit inexorablement ses efforts pour éradiquer l’extrême pauvreté notamment en épousant la feuille de route tracée par les Objectifs de Développement Durable (ODD) à l’horizon 2030, a-t-elle dit. (ACI)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *