CONGO/MEDIAS:ELABORATION D’UN PLAN DE COMMUNICATION POUR ERADIQUER L’APATRIDIE

BRAZZAVILLE, 06 NOV (ACI) – Les journalistes congolais ont élaboré, le 3 novembre à Brazzaville, avec l’appui du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR) au Congo, des prémisses du plan de communication qui sera mis en œuvre pour éradiquer le phénomène de l’apatridie dans le pays.

           En effet, ce plan prévoit, entre autres, l’identification des communautés exposées aux risques de l’apatridie, le message essentiel à diffuser, les activités à réaliser et les plans de communications adaptés aux communautés ciblées.

Un apatride est toute personne n’ayant pas de nationalité et dont qu’aucun pays ne considère comme étant son ressortissant, a expliqué le HCR lors de l’atelier organisé du 2 au 3 novembre dernier par cette structure onusienne afin de sensibiliser les journalistes sur la question de l’apatridie et d’élaborer une ébauche de plan de communication.

Les causes d’apatridie peuvent être d’une part structurelles, lorsqu’il y a mauvaise conservation des documents d’Etat civil, des lacunes en matière d’enregistrement des naissances à l’Etat civil et au non déclaration des naissances d’enfants par les parents, a souligné le HCR, et d’autre part conjoncturelles au moment des mutations territoriales et des défaillances normatives liées aux flux migratoires, a expliqué le HCR dans un document remis aux journalistes.

Les apatrides font partie des personnes relevant de la compétence du HCR. La  responsabilité lui a été confiée à la convention du 1954 relative aux apatridies et celle de 1961 sur la réduction des cas d’apatridie, a confié le HCR. (ACI)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *