CONGO-FRANCE: NGOLO ET COCHERY ECHANGENT SUR L’EVOLUTION DES DISCUSSIONS AVEC LE FMI

BRAZZAVILLE, 24 NOV (ACI) – Le président du Sénat, M. Pierre Ngolo, a échangé, le 22 novembre dernier, avec l’ambassadeur de France au Congo, M. Bertrand Chochery, sur les questions de coopération bilatérale et sur l’évolution des discussions avec le Fonds Monétaire International (FMI).

Le président du Sénat avec l'ambassadeur de France au Congo
 Audience du président du Sénat avec l’ambassadeur de France au Congo

Trois priorités ont été au centre de l’entretien des deux personnalités notamment la coopération entre les deux Sénats, la situation économique et financière du pays et l’évolution des discussions avec le FMI ainsi que la situation du Pool.

Abordant le premier sujet, M. Cochery a révélé que cet entretien a permis d’essayer d’esquisser les points de coopération entre le Sénat congolais et le Sénat français. Ils ont également vu comment retisser, dans les mois à venir, les liens au travers des groupes d’amitiés et voir aussi quelles sont les différents secteurs de coopération y compris au niveau de l’administration du Sénat qui peuvent être envisagés.

Les deux interlocuteurs ont, en outre, abordé le point relatif à la situation économique et financière du pays ainsi qu’à l’évolution des discussions entre le Congo et le FMI qui envisage entreprendre une autre mission à Brazzaville d’ici la fin de l’année, pour s’inscrire dans la dynamique des derniers contacts entre les deux parties.

Selon le diplomate Français, il est essentiel que les négociations puissent avancer rapidement. Il y a urgence au regard de la détérioration de la situation économique et sociale dont la population supporte les conséquences. Elle souhaite qu’on puisse rapidement arriver à la conclusion d’un accord juste entre le Congo et le FMI.

«Pour la France, il y a une ligne rouge dans les négociations avec le FMI, du moins dans l’appui que nous donnons à la négociation avec le FMI. Il s’agit de préserver les politiques sociales, principalement dans les secteurs de la santé et de l’éducation», a déclaré le diplomate français.

Concernant la situation intérieure et la question du Pool,  «j’ai parlé avec le président du Sénat de ma récente visite à Kinkala dans le département du Pool, avec le Programme Alimentaire Mondial sur les perspectives d’appui que la France peut donner si la partie congolaise nous le demande pour qu’on arrive à une solution complète aussi bien sur les volets démilitarisation, démobilisation et désarmement que sur le volet appui à la population», a-t-il conclu. (ACI)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *