CONGO/EDUCATION : ENCOURAGER LES FILLES-MERES A PROMOUVOIR LEURS ACTIVITES PAR LE NUMERIQUE

BRAZZAVILLE, 27 NOV (ACI) – Une vingtaine de filles-mères a participé à l’atelier sur l’alphabétisation numérique, du 13 au 24 novembre dernier à Brazzaville, en vue de promouvoir leurs activités professionnelles sur le numérique.

           Organisé par le ministère de l’enseignement primaire, secondaire et de l’alphabétisation en partenariat avec l’UNESCO, cet atelier a permis aux  filles-mères d’être édifiées sur les fonctions de base des supports et des applications numériques.

Les filles-mères ont été aussi informées sur l’utilisation du téléphone portable dans les programmes d’alphabétisation. Cette formation a été assurée par le spécialiste des TIC de l’équipe du projet UNESCO-CFIT, M. Jean Nguia.

A cette occasion, les apprenantes ont été enseignées  sur l’utilisation du Facebook, Messenger, Imo, Skipe, WhatsApp et autres.

Interrogées sur le  déroulement du séminaire, quelques apprenantes ont émis le souhait de voir l’initiative être pérennisée afin d’approfondir leurs connaissances, car le début est toujours difficile, ont-elles dit.

Les participantes ont remercié le ministère de l’enseignement primaire, secondaire et de l’alphabétisation à travers la direction générale de l’alphabétisation pour les efforts consentis dans le domaine de l’éducation et de l’alphabétisation fonctionnelle et l’UNESCO pour son appui multiforme dans le secteur.

Clôturant les travaux, le directeur de cabinet du ministre de l’enseignement primaire, secondaire et de l’alphabétisation, M. Adolphe Mbou-Maba, a félicité les apprenantes en les invitant à s’approprier les connaissances acquises, afin de contribuer durablement au développement du pays, en adaptant les connaissances reçues au profil des besoins d’insertion professionnelle, tout en insistant «qu’il n’est jamais trop tard pour apprendre».

Il a salué les partenaires techniques et financiers, notamment l’UNESCO pour l’appui financier, Airtel Congo, les facilitateurs et les pédagogues professionnels pour la participation active  afin que le sous-secteur de l’éducation non formelle puisse continuer à hisser l’étendard d’espace de seconde chance aux jeunes, adolescents et aux adultes sur toute l’étendue du territoire national et permettre à d’autres franges de la population d’accéder à ce type d’apprentissage.

  1. Mbou-Maba a également procédé à la remise des diplômes d’encouragement à 17 jeunes filles-mères au terme de cet atelier tenu dans l’espace communautaire multimédias pour les jeunes, situé au sein de la Mairie de Ouenzé. (ACI)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *