CONGO/EDUCATION : PROMOUVOIR LA LANGUE RUSSE DANS LES ETABLISSEMENTS SCOLAIRES CONGOLAIS

BRAZZAVILLE, 27 NOV (ACI) – Le président du Club des Anciens Etudiants de Russie (CAER), M. Daniel Nganou Mongo, a plaidé le 25 novembre dernier à Brazzaville pour la promotion de la langue russe dans les établissements scolaires congolais.

           Ce plaidoyer a été fait à l’occasion de l’excursion que ce club a organisé avec les élèves du collège Anne Marie Javouhey, du lycée Chaminade et ceux de l’école Atlas, dans le but de vulgariser les activités du centre culturel Russe et de promouvoir la langue Russe dans les écoles de Brazzaville en particulier et dans les établissements scolaires du Congo en général.

«Le travail que l’Etat fournit pour l’enseignement, qu’il le fournisse davantage pour permettre aussi à la langue russe comme l’anglais de prendre la place dans nos enseignements parce que la Russie a formé plus de 8.000 cadres congolais. De ce fait, la langue russe a sa place dans le système éducatif congolais», a-t-il soutenu.

Par ailleurs, il a indiqué que le nombre d’élèves apprenant cette langue ne répond pas aux attentes du CAER. «Selon les statistiques, le russe n’est pas très bien pratiqué dans les établissements scolaires, les élèves n’ont pas l’engouement d’apprendre la langue russe», a-t-il poursuivi.

Pour lui, le russe atteint un petit nombre d’élèves. Il a affirmé qu’avec la coopération entre les deux Etats, la Russie octroie plusieurs bourses aux élèves et étudiants congolais. Malheureusement, a-t-il regretté, ces élèves éprouvent beaucoup de difficultés dans l’apprentissage de cette langue quand ils arrivent en Russie. «Ils ont beaucoup de difficultés pour étudier, voilà pourquoi nous voulons promouvoir cette langue, afin de leur faciliter les études en Russie», a-t-il insisté.

Le CAER, a-t-on appris, veut aussi créer, à travers la promotion de cette langue, un climat qui peut attirer les investisseurs russes non pas seulement pour les élèves, mais aussi pour les travailleurs, les hommes d’affaires, les chercheurs et autres catégories de personnes.

Le président de ce club compte intéresser les jeunes à apprendre la langue russe à travers ce genre d’activités, des conférences et d’autres moyens. A cette occasion, M. Nganou Mongo a annoncé l’organisation d’un concours qui s’appellera le «Pouchkin», afin d’atteindre un bon nombre d’élèves et ceux qui voudront étudier cette langue. (ACI)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *