La délégation des chefs de tribus et villes libyennes à Brazzaville

CONGO/LIBYE-SECURITE : LADJILI ABDULSALAM BRINI SOLLICITE L’ENVOIE D’UNE FORCE DE MAINTIEN DE LA PAIX EN LIBYE

BRAZZAVILLE, 27 NOV (ACI)  –  Le Président du Haut Conseil des villes et tribus de la Libye, M. Ladjili Abdulsalam Brini, a sollicité le 26 novembre à Brazzaville, l’aide du Comité de Haut niveau de l’Union Africaine sur la Libye pour l’envoie d’une force de maintien de paix en Libye afin que ce pays retrouve sa place naturelle.

           Il a sollicité cette aide à l’ouverture de la réunion de ce conseil tenue sous le patronage du Président du Comité de Haut niveau de l’Union Africaine sur la Libye, M. Denis Sassou-N’Guesso.

A cet effet, M. Ladjili Abdulsalam Brini a précisé  que cette force aura pour mission de collecter les armes et contribuer au maintien de la paix. Il a aussi demandé, entre autres, la reconnaissance officielle du Haut Conseil des tribus et villes libyennes par l’Union Africaine et  la communauté internationale.

  1. Ladjili Abdulsalam Brini a également sollicité l’apport de M. Sassou-N’Guesso pour encourager les Etats africains à collaborer avec le Haut Conseil des villes et des tribus libyennes, en vue d’aider la Libye à trouver sa place au sein de la famille africaine.

En outre, ce Haut Conseil souhaite que l’UA ignore les décisions de la Cour Pénal Internationale (CPI) sur la Libye, ses fils et ses dirigeants. «Nous souhaitons que l’UA ne reconnaisse pas ses décisions, et que le nom de Saif Al Islam Al Qaddafi soit supprimé de la liste des personnes poursuivies  par la Cour, car Saif est une partie essentielle de la réconciliation nationale», a déclaré M. Ladjili Abdulsalam Brini, avant d’insister sur la nécessité des représentants de l’ancien régime de participer au dialogue social inter-libyen. (ACI)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *