CONGO/SOCIETE : LE GOUVERNEMENT REITERE L’ENGAGEMENT DE PROTEGER LES POPULATIONS LES PLUS PAUVRES

BRAZZAVILLE, 27 NOV (ACI) – Le Premier ministre, chef du gouvernement, M. Clément Mouamba, a réitéré le 21 novembre dernier à Brazzaville, l’engagement du gouvernement de protéger les populations les plus vulnérables et pauvres du pays.

           Cette exigence, a-t-il dit au cours de la première séance des questions orales au gouvernement, organisée par le Sénat, suppose une attention immédiate, soutenue et accentuée aux questions de santé, de nutrition, de protection sociale et des programmes ciblés de lutte contre la pauvreté et la vulnérabilité.

«C’est un engagement pris, très bientôt vous allez recevoir le budget et vous verrez les marges qui seront retenues dans le cadre de ces programmes sociaux, y compris dans les accords de partenariats extérieurs dont le Fonds Monétaire International (FMI)», a ajouté le Premier ministre.

Il a laissé entendre que, dans le plan d’action du gouvernement, se poursuivront les programmes, entre autres l’amélioration de l’offre de soins de qualité avec la mise en service des hôpitaux en construction qui restent une priorité du gouvernement ; la mise en place du programme national de solidarité portant sur les transferts sociaux monétaires type «Lisungi» au bénéfice des membres des ménages pauvres et vulnérables, ainsi que l’expérience des cantines scolaires qui a ouvert la voix aux populations autochtones d’aller à l’école. Le Premier ministre a rappelé que nombreux de ces enfants sont repartis dans la forêt faute de soutien.

Pour la situation des retraités, M. Mouamba a indiqué que le gouvernement va s’organiser pour faire des efforts afin de trouver une solution. «C’est un engagement qui se faisait lorsqu’il y avait des ressources, mais brutalement cela s’est estompé parce que cette concomitance où il y avait à payer les salariés, les bourses d’étudiants et les pensions des retraités a été rompue à cause de la situation actuelle. Quel est ce gouvernement responsable qui peut penser qu’une telle évolution peut lui faire plaisir ?», s’est-t-il interrogé.

  Sur les 17 ministères attendus à cette séance, neuf seulement ont été présents dont le Premier-ministre et le Vice-premier ministre, les ministères des hydrocarbures, des enseignements supérieur, technique et professionnel, du primaire, de l’habitat, de l’équipement et de l’entretien routier ainsi que celui du plan. (ACI)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *