HORS TEXTE

ALLOCUTION DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, M. DENIS SASSOU-N’GUESSO, A L’OCCASSION DE LA MISSION DE TRAVAIL DES CHEFS DE TRIBUS LIBYENNES,

LE 26 NOVEMBRE 2017 A BRAZZAVILLE

 Monsieur le Premier ministre, chef du gouvernement ;

Mesdames et messieurs les membres du gouvernement ;

Excellence, mesdames et messieurs les ambassadeurs et chefs de missions diplomatiques ;

Monsieur le Président du Haut Conseil des villes et tribus libyennes ;

Mesdames et messieurs ;

Je voudrais remercier les chefs de tributs libyennes qui ont bien voulu effectuer le déplacement de Brazzaville.

C’est la preuve de leur attachement au retour de la paix dans leur pays et à la confiance qu’ils font à la mission qui nous a été confiée par l’Union Africaine, celle de diriger le comité de Haut niveau sur la Libye.

Qu’il me soit donc permis de souhaiter la bienvenue à nos hôtes en terre congolaise, un pays frère qui les accueille dans la plus grande tradition d’hospitalité africaine.

Au sommet de Brazzaville tenu le 9 septembre 2017, il a été retenu le lancement des échanges entre les Comités de dialogue et la poursuite des pourparlers inter-libyens. Une feuille de route avait été établie à cet effet.

A n’en point douter, nos consultations nous ont davantage convaincu de l’importance des chefs de tribus que vous êtes, en tant qu’autorités morales, dépositaires de la sagesse traditionnelle.

De nos échanges, il nous est apparu la nécessité de votre implication dans le processus de résolution de cette crise.

Vous êtes une partie importante de la société libyenne et vous devez continuer à vous investir dans l’œuvre de retour de la paix.

C’est pourquoi, je me sens heureux de me retrouver avec vous. Je reste optimiste.

Cette rencontre contribuera assurément à nous faire évoluer vers le dialogue inter-libyen tant attendu et tant souhaité par tous.

Je renouvelle ma disponibilité à poursuivre les efforts nécessaires pour la réconciliation nationale en Libye.

Je vous invite à soutenir les initiatives des Nations Unies pour mettre fin aux difficultés éventuelles.

J’encourage les chefs de tribus libyennes à s’inscrire dans la dynamique des conclusions des rencontres de NEW-YORK, des 20 et 21 septembre 2017 sur la Libye.

Enfin, je confirme, une fois de plus, mon soutien aux initiatives impulsées par les libyens eux-mêmes.

Je déclare ouvert la rencontre des chefs des tribus libyennes à Brazzaville.

Vive l’Union Africaine.

Vive la Libye.

Je vous remercie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *