CONGO/SYNDICAT: LES AGENTS DE CONGO TELECOM EXIGENT LE RETRAIT DU PROJET DE REFORME JURIDIQUE

BRAZZAVILLE, 06 DEC (ACI) – Les travailleurs de Congo Télécom réunis en assemblée générale, ont exigé, le 5 décembre à Brazzaville, le retrait sans conditions du projet de réforme juridique de cette société et ont refusé toute création d’entreprises parallèles, tendant à amoindrir la viabilité opérationnelle de Congo télécom.Cette décision fait suite à la communication du ministre des postes, télécommunications et de l’économie numérique qui est axée essentiellement sur le projet de réforme juridique de Congo Télécom qui, selon les agents, est constituée des promesses qui relèvent les incohérences, ne définissant pas clairement les axes sur lesquels se repose cette réforme.

Dans le même cadre, les travailleurs de Congo télécom regrettent le fait qu’ils n’ont jamais été associés à cette réflexion, «comme si leur point de vue ne comptait pas». Ils ont également qualifié cette communication d’un discours ‘’démagogique’’ miroitant la sauvegarde des intérêts moraux et physiques des travailleurs. Cette assemblée générale a appelé les travailleurs de cette société à la vigilance et à l’unité.

A cette occasion, ils ont imploré la bienveillance du Président de la République pour l’aboutissement de la troisième phase du PCN qui consiste à connecter le plus grand nombre de ménages en fibre optique, gage de la pérennité de l’entreprise.

Par ailleurs, les travailleurs de Congo télécom ont rappelé au ministre de tutelle que les reformes négociées peuvent engendrer des conséquences fâcheuses, menaçant gravement la pérennité de l’entreprise.

S’agissant de la création de la société de patrimoine, les participants à cette assemblée générale ont dit qu’un tel projet ne peut que conduire à la disparition de Congo télécom.

«L’environnement très concurrentiel dans lequel évolue Congo télécom aujourd’hui ne laisse pas place aux canards boiteux», ajoutant que la création de cette nouvelle société est techniquement et économiquement irréalisable. (ACI)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *