CONGO-ECONOMIE : Le taux de croissance du PIB estimé à 3% en 2018

Brazzaville, 08 DEC (ACI) –  Le taux de croissance du PIB  congolais, passera à peu près  de 3% en 2018 contre -2,8% en 2017, a annoncé le gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique Centrale (BEAC), M. Mahamat Abbas Tolli, le 06 décembre à Brazzaville.

«La production pétrolière est plus importante par rapport aux prévisions initiales.  Ce sont des indicateurs qui font espérer et que les données actuelles augurent pour les réunions à venir, une meilleure situation au plan économique au Congo», a souligné  M. Mahamat lors d’une interview accordée à la presse à l’issue des réunions du Comité monétaire et financier national et du  Conseil National de Crédit.

Reconnaissant la situation bien difficile que traverse le pays, le gouverneur de la BEAC a déclaré que «nous avons également remarqué depuis deux trimestres, une légère amélioration et les perspectives seront encore bien meilleures», avant d’ajouter que le Congo doit se réjouir  pour la mission du FMI qui entame déjà les négociations avec le gouvernement.

Parlant des banques congolaises, il dit qu’il n y a pas de risque de liquidité dans les banques du pays, car le  Congo a un meilleur portefeuille de banque  comparé à d’autres pays de la sous-région, avec une trésorerie positive d’environ 200 milliards de FCFA.

«Nous avons également remarqué que le secteur bancaire congolais s’est montré  résiliente et qu’au niveau  des normes prudentielles, les banques les respectent dans une large mesure», a poursuivi M. Mahamat.

Le Gouverneur de la BEAC a rassuré que la banque au Congo est engagée dans les reformes des instruments de politique monétaire, devant lui permettre d’intervenir lorsque une banque solvable et rentable fait face à un stress de liquidité bancaire.

Selon les dernières prévisions retenues au niveau mondial, la croissance est tablée à 3,7% en 2017, a-t-il conclu. (ACI)

Avec les dernières prévisions de croissance mondiale retenues, nous passons au niveau international à 3,7% en 2017. L’économie bien qu’en récession, la croissance s’améliore davantage. Nous sommes passés de -2,8% en 2017 à 3% en 2018 à peu près.

Il faut se réjouir qu’au Congo il y a la mission du FMI qui entame véritablement déjà les négociations. Nous avons également remarqué que le secteur bancaire congolais s’est montré  résiliente et qu’au niveau du respect des normes prudentielles, les banques y respectent dans une large mesure.

La situation bien que difficile, les perspectives sont bien meilleures, nous avons également remarqué depuis deux ou trois trimestre, il y a une légère amélioration et les perspectives seront encore bien meilleures. Avec l’entrée en programme du pays et les ressources qui vont être mobilisées dans le cadre du programme vont permettre une croissance assez dynamique en 2018 et avec la consolidation de programme de réformes au niveau du pays, les choses vont s’améliorer davantage.

Nous avons constaté également que la production pétrolière est plus importante par rapport aux prévisions initiales.  Ce sont des indicateurs qui font espérer et que les données actuelles augurent que pour les réunions à venir on va connaitre une meilleure situation au plan économique au Congo.

Au niveau des banques pour tout le pays les dépôts font 80%, le niveau du crédit n’est pas alarmant, le niveau de la liquidité est bien meilleur que dans d’autres pays de la communauté. Le portefeuille de banque du Congo est encore mieux que celui des autre pays de la CEMAC.

, parce qu’elles ne viennent pas en refinancement pour faciliter des pots de terme

, il n’y aura plus le plafond du refinancement () à banque fixe par Etat au profit des facteurs autonome  de liquidité pour une meilleure transmission de politique monétaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *