CONGO/CAF : MISE EN PLACE D’UNE ECONOMIE DU FOOTBALL

BRAZZAVILLE, 15 DEC (ACI) – Le ministère en charge des sports, la Fédération Congolaise de Football (FECOFOOT) et les experts de la CAF, en partenariat avec la Fondation pour le Développement du Football Africain (FDFA), se réunissent du 14 au 15 décembre à Brazzaville, en vue de débattre sur la mise en place de l’économie du football au Congo de 2017 à 2023.
«La volonté du gouvernement est de faire que notre sport en général et le football en particulier produisent de nouveaux faits sociaux qui s’accommodent à cette nouvelle philosophie de l’économie du sport», a souligné M. Hugues Ngouélondélé, lors de la cérémonie d’ouverture «Congo foot workshop 2018-2023» qui se tiendra en cinq ateliers.
Pour lui, la tenue de ce «Congo foot workshop 2018-2023» permettra de faire asseoir une véritable base de l’économie du football dans le pays. Cela s’explique, entre autres, sur la gestion stratégique des associations sportives nationales ainsi que l’importance du marketing et du sponsoring du football congolais, a précisé le ministre des sports, avant de rassurer qu’il compte sur l’expertise de la CAF pour développer cette économie du football.
L’organisation du football au Congo doit s’améliorer pour attirer des partenaires techniques, financiers et des sponsors afin qu’ils investissent davantage, a fait savoir le ministre. Car, Il est d’autant plus nécessaire qu’après l’installation des infrastructures sportives congolaises, qu’elles soient rentables, a poursuivi M. Ngouélondélé.
De son côté, le vice-président de la CAF, M. Constant Omari, a affirmé que son vœux le plus ardant, est que Congo foot (…) fédère les acteurs du football congolais pour un meilleur rayonnement de ce sport. «Congo foot workshop» est un nouveau partenariat entre la FDFA et la FECOFOOT qui met en place une nouvelle dynamique du football congolais, a-t-il ajouté.
Cette nouvelle pratique participe également à la mise en œuvre de l’un des objectifs du président de la CAF, M. Ahmad ahmad, à savoir, professionnaliser davantage l’administration du football et développer en Afrique une véritable économie du football, a confié M. Omari. (ACI)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *