CONGO/POPULATION : LE FNUAP ENTEND ACCOMPAGNER LE COMITE NATIONAL TECHNIQUE DE COLLECTE DE DONNEES

BRAZZAVILLE, 15 DEC (ACI) – Le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA), va accorder une grande importance aux organes nationaux de gestion et encadrement des exercices nationaux de collecte de données, a annoncé le 14  décembre à Brazzaville, la représentante de cet organisme onusien au Congo, Mme Barbara Laurenceau.

           L’UNFPA qui a pour mandat d’accompagner la production de données pour le développement de qualité à travers le monde, va accorder une grande importance aux organes nationaux de gestion pour lesquels les partenaires techniques et financiers dont la Banque Mondiale et l’UNFPA viennent en appui, a- t-elle fait savoir, à l’ouverture de la première réunion du comité technique national du 5ème recensement général de la population et de l’habitation (RGPH).

Soulignant l’importance de ce recensement, Mme Laurenceau a dit que le recensement  est la clé de voûte du Plan National de Développement du Congo (PND). «Les données du recensement sont indispensables pour le suivi des Objectifs de Développement Durable (ODD) et l’agenda 2030. D’ici 2020, tous les Etats devront être en mesure d’avoir des données fiables pour mesurer les progrès des 17 objectifs mondiaux», a ajouté la représentante de l’UNFPA.

Pour elle, les organes nationaux, comme le Comité national technique, sont à la base et la clé de la réussite du recensement. «Vous êtes la clé de la réussite et du recensement, vous pouvez compter sur l’UNFPA pour assurer que cette vaste opération se fera dans le respect des normes et standards édictés par les Nations Unies et à l’image d’un Congo moderne et performant, à l’écoute des évolutions, innovations technologiques et autres engagements sur lesquels le Congo ne peut faire d’impasse», a-t-elle indiqué.

Cette nouvelle série de recensements à travers le monde sera également l’occasion de faire appel à de nombreuses innovations, au Congo et ailleurs.  Avec l’énorme évolution des technologies entre 2007 et 2017, il est possible d’obtenir des informations en temps réel avec des cartes et imageries dynamiques, a notifié Mme Laurenceau. Le champ d’utilisation des données du recensement est immense et permettra sans aucun doute de renseigner au mieux les décisions pour des politiques économiques et sociales, répondant aux plus justes besoins de la population quel que soit le point du territoire, a-t-elle  ajouté.

«La tenue de cette première réunion est un moment important pour le Congo. Elle marque une nouvelle étape dans le long et minutieux processus de préparation de cette vaste opération de collecte de données qui s’inscrit dans le cycle de la série 2020 des recensements conduits à travers le monde. Dans cette série, 22 recensements généraux de la population et de l’habitation seront conduits dans l’Afrique subsaharienne, dont 11 en Afrique de l’Ouest et du Centre», a-t-elle conclu. (ACI)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *