CONGO/CULTURE:  «MANTSINA SUR SCENE» POUR UNE FORMATION SUR LES METIERS DU SPECTACLE EN 2018

 

BRAZZAVILLE, 22 DEC (ACI) – La directrice artistique de la rencontre internationale de théâtre de Brazzaville dénommée «Mantsina sur scène», Mme Sylvie Dyclo-Pomos, a annoncé, le 20 décembre dans la ville capitale, que le festival organisera une formation sur les métiers du spectacle en mai 2018, en vue de renforcer les capacités des artistes quant à l’organisation des événements culturels.

Mme Dyclo-Pomos a fait cette annonce à la clôture de la 14ème édition de «Mantsina sur scène» qui s’est déroulée du 10 au 20 décembre à Brazzaville sur le thème «Le théâtre partout et pour tous».

Faisant le bilan de l’événement, Mme Dyclo-Pomos a souligné qu’en dépit des difficultés rencontrées, la 14ème édition a été une réussite. Elle doit cette performance a tous ceux qui ont œuvré, à différents niveaux, à la réalisation de ce projet, notamment les partenaires, entre autres l’Institut Français de Paris, RFI, l’IFC, le Ministère de la culture et des arts, la Mairie de Brazzaville, la Radio MUCODEC et les Ateliers Sahm ; les familles qui ont offert leurs cours, les compagnies de théâtre, les invités, les artistes du Congo et ceux de la diaspora.

Entre autres activités organisées au cours de cette édition, des ateliers dirigés par des professionnels du domaine des arts, des conférences-débats, des spectacles et la lecture des textes. De l’Avis de la directrice artistique, ces textes  et ces représentations théâtrales de très haute facture ont révélé ou confirmé le talent des auteurs et des comédiens, faisant éprouver de grandes émotions aux participants.

Selon elle, le théâtre doit faire de la pensée le pain de la foule. De ce fait, Mantsina sur scène a nourri la foule brazzavilloise qui a été composée en grande partie de jeunes de tous âges, pour lesquels le festival a toujours consacré 80% de sa programmation et de sa dévotion.

Mme Dyclo-Pomos a noté la forte représentativité des femmes sur scène à cette 14ème édition. De ce fait, elle a exhorté à la reconnaissance de la valeur et du rôle de la femme dans la société. «Les femmes méritent une attention particulière et non un rejet…», a-t-elle rappelé.

En outre, elle a réitéré son souhait  de voir les pouvoirs publics et les mécènes soutenir financièrement «Mantsina sur scène» qui œuvre au rayonnement de la culture congolaise au niveau national et international.

La 14ème édition de ce festival s’est close avec le spectacle «Dans la solitude des champs de coton», un texte de Marie Koltès, et des animations musicales faites par le musicien congolais I jah Man et les groupes de percussions, notamment «La compagnie Musée» et «les Tambours du Congo». (ACI)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *