CONGO/IMPOTS: ANTOINE NGAKOSSO APPELLE SON PERSONNEL AU RESPECT DE LA LOI FISCALE

BRAZZAVILLE, 08 JAN (ACI) – Le Directeur général des impôts, M. Antoine Ngakosso, a appelé, le 6 janvier à Brazzaville, tout son personnel à respecter la loi fiscale, à asseoir l’impôt, à liquider et à mettre en recouvrement l’impôt, conformément aux lois et règlements en vigueur.Il a lancé cet appel au cours d’une interview qu’il a accordée à la presse, à l’occasion de présentation des vœux des institutions constitutionnelles et des administrations publiques au Président de la République.

A cette occasion, il a apprécié positivement l’interpellation du Président de la République au procureur de la République sur les sanctions contre les crimes économiques. En ce qui est de sa structure, il a indiqué que les impôts travaillent dans le respect des lois, précisant que l’impôt est du ressort exclusif de la loi. «C’est la loi qui fixe les règles d’assiettes, des liquidations, de mise en recouvrement et des contrôles de l’impôt. Donc, nous appliquons la loi, nous ne nous en écartons pas», a-t-il renchérie.

Pour lui, le public doit savoir que les impôts ne font pas le recouvrement, il est plutôt assuré par le trésor public, ajoutant que les finances publiques sont régies par le principe sacro-saint de la préparation des ordonnateurs et des comptables.Le Président a appelé les congolais à la prise de conscience, au changement des comportements qui tendent à détruire les valeurs du pays. Tout un chacun devrait travailler en respectant les lois et règlements en vigueur dans le pays.

«Nous en tant que administration fiscale, asseyons l’impôt, liquidons et contrôlons. Nous faisons la mise en recouvrement, il revient au trésor de faire le recouvrement. Nous n’avons pas la maîtrise des recouvrements parce que ils sont assurés par le Trésor public», a-t-il insisté.

Par ailleurs, il a réagi sur sa démission à son poste, publié dans les réseaux sociaux. «Hier, c’était le directeur de la SNPC, aujourd’hui, c’est Antoine Ngakosso. Le président m’a fait confiance, en me nommant à la tête des impôts, et en tant que DG des Impôts, je ne peux pas remercier le Président de la République de cette façon», a-t-il indiqué.

Pour lui, il s’agit là du même clic des gens qui sont sensé faire des choses démesurées. «Il l’on fait avec le DG de la SNPC, mais pourquoi s’acharner aux deux ressortissants pratiquement d’une même localité et de surcroît, les gens qui oeuvrent pour le pouvoir du Président de la République. C’est des choses que nous regrettons avec amertume, ce sont des gens qui n’ont pas compris le message du Chef de l’Etat sur les antivaleurs», a fait comprendre le DG des impôts à la presse. (ACI)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *