CONGO/CULTURE : REMISE DES PRIX AUX MEILLEURES TROUPES A LA 19EME EDITION DU FETHESCO

BRAZZAVILLE, 09 FEV (ACI) – Au total quatre prix ont été remis, le 8 février à Brazzaville, aux quatre meilleures troupes sélectionnées par le jury, à la clôture de la 19ème édition du Festival de Théâtre Scolaire (FETHESCO).

Il s’est agi du prix du dévouement, remporté par le Lycée Agostino Neto B ; du prix de la meilleure troupe, catégorie collège, remis à l’établissement «Le Succès Merveilleux» ; du prix de la meilleure troupe, catégorie lycée, remporté par le lycée Thomas Sankara et du prix spécial du jury, remis au lycée Eméry Patrice Lumumba.

Outre le prix de la meilleure troupe, il a été prévu, à cette édition, 3 prix de l’excellence, remportés respectivement par les établissements «Institut Inspecteur Biyoudi», «Immaculée Conception» et «Dom Elder Camara».

Des récompenses  ont été attribuées aux 8 meilleurs acteurs du festival, qui ont reçu chacun une carte médiathèque offerte par l’Institut Français du Congo (IFC) qui a abrité ledit festival du 6 au 8 février. La carte médiathèque est un document qui donne à son détenteur le droit, durant une année, d’assister aux événements culturels organisés par l’IFC, a-t-on appris.

Entre autres récipiendaires, figurent Mlle Deo Gracias Nakoundila, élève à Dom Elder Camara, dans son rôle de la mère, dans la pièce «Le mariage forcé» ; M. Jules Ikamba, élève à Immaculée Conception, dans le rôle de Bafouma, dans la pièce «De la ruse au trône» et Mlle Thécia Ibara Elenga, élève à Nganga Edouard, dans le rôle de zobamatalana, dans la pièce «L’autre école».

Au total, 17 pièces de théâtre ont été jouées au cours de cette 19ème édition du FETHESCO, dont une a été déclarée hors compétition, car présentée par une troupe professionnelle, a fait savoir M. Antoine Ambadrou, le promoteur et président organisateur de ce festival.

«L’objectif du FETHESCO est de faire du théâtre une activité de plein droit dans les établissements scolaires», a-t-il dit dans une interview accordée à l’ACI. La perspective du festival est de réaliser une journée FETHESCO dans l’année au Congo, à l’image de la fête de Noël, a-t-il poursuivi.

  1. Ambadrou s’est réjoui du succès croissant du festival, citant à titre d’exemple l’évolution constatée avec l’augmentation en nombre des établissements scolaires qui ont concouru pour le prix de l’excellence qui, aux précédentes éditions, ne récompensait qu’une troupe. Malgré cette évolution, M. Ambadrou espère que les autorités congolaises seront disposées à soutenir le FETHESCO qui œuvre aussi à l’encadrement et à l’éducation des élèves au Congo.

Prélude à la clôture, quelques groupes et jeunes artistes congolais ont procédé à une animation culturelle, parmi lesquels GBM-Musique, TBS et Sckayuss Brown pour l’intermède musicale, ainsi que «Le parlement du rire» pour la comédie.

La 1ère édition du FETHESCO a eu lieu en 1999, année de la création dudit festival. Cet événement a pour langue d’expression le Français, avec en appoint les langues nationales congolaises,  a-t-on appris. Le public cible de ce festival est le public scolaire. Cet événement culturel a pour organisateur la compagnie U Tam’si Théâtre. Il se déroule à Brazzaville, dans la première quinzaine du mois de février. Il met en compétition des troupes composées exclusivement d’élèves et d’étudiants. (ACI)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *