CONGO-RDC-ENVIRONNEMENT: CO-ORGANISATION DE LA 3EME REUNION DES PARTENAIRES DE L’IMT PREVUE A BRAZZAVILLE

KINSHASA, 12 FEV (ACI) – Les représentants du gouvernement du Congo-Brazzaville et de la République Démocratique du Congo, ont signé le 10 février dernier à Kinshasa en RDC, un communiqué conjoint  sur la co-organisation de la 3ème réunion des partenaires de l’Initiative Mondiale sur les Tourbières (IMT) prévue en mars prochain à Brazzaville.

                   Les ministres  du tourisme du Congo et de l’environnement de la RDC

Selon le communiqué, les deux parties ont décidé de consolider le comité conjoint pour l’organisation de cette 3ème réunion sur l’IMT, en plus des comités nationaux d’organisation qui doivent être mis en place dans chacun des deux Etats. Elles ont également suggéré l’implication politique au plus haut niveau, notamment les Chefs de gouvernement de deux Etats pour présider à l’ouverture solennelle de cette réunion y compris les autres ministères sectoriels clés.

Le communiqué signé à l’issue des travaux préparatoires sur la 3ème réunion des partenaires de l’IMT indique qu’à l’issue de la réunion de Brazzaville, il sera procédé à la signature d’un protocole d’accord pour la mise en place d’un organe de gestion conjointe des tourbières.

A cet effet, le document invite les partenaires et les pays concernés à continuer à sensibiliser les populations sur l’importance des tourbières ainsi que leur protection ; obtenir des garanties d’accompagnement idoines sous forme de financement, renforcer les capacités et le transfert de technologie en vue d’assurer une contrepartie suffisante à la gestion durable des tourbières et du bien-être des populations riveraines.

Le texte recommande également d’encourager les partenaires techniques au développement, notamment l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO), le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et l’Organisation des Nations Unies pour l’Environnement (ONUE) à poursuivre l’appui et l’accompagnement dans les préparatifs de cette 3ème réunion des partenaires de l’IMT.

Répondant aux questions de la presse, à l’issue de la signature de ce document, le ministre de l’environnement et du développement durable de la RDC, le Dr Amy Ambatobe Nyongolo, a déclaré que les deux pays attendent beaucoup de cette conférence de Brazzaville.

La signature  du communiqué conjoint montre les rôles que jouent les tourbières, et par rapport à cela, les deux parties doivent savoir comment les conserver, les protéger et les préserver, a-t-il relevé, avant de demander une certaine compensation pour que sa gestion durable soit assurée par les pays qui ont l’essentiel des tourbières à travers le monde.

Un puits de carbone contenant 30 milliards de tonnes de dioxyde carbone piégés dans une tourbière dans la partie centrale du bassin du Congo, entre la RDC et la République du Congo a été découvert en 2017.  Cette découverte a suscité un vif intérêt auprès des scientifiques et des décideurs politiques, au-delà des secteurs et des frontières nationales.

Cette tourbière, qui occupe une superficie de 145.000 km2, est la plus importante des tropiques et regroupes 30% du dioxyde carbone des tourbières tropicales, indique un document publié à cette occasion.

Le stock de carbone qui est piégé dans cette tourbière équivaut à trois ans d’émission mondiale liée aux énergies fossiles où à 20 années des émissions des Etats-Unis liées aux énergies fossiles, ou au tant que l’ensemble du carbone stocké au-dessus du sol dans les 228 millions ha des forêts du bassin du Congo.

La 3ème réunion des partenaires de l’IMT se tiendra sous le thème « Valoriser les tourbières pour la population et la planète ».  (ACI/Blanchard Boté)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *