CONGO/DEVELOPPEMENT : LANCEMENT DU PROJET DE PROMOTION DES MOYENS DE SUBSISTANCES DURABLES DANS LE POOL

BRAZZAVILLE, 14 FEV (ACI) – Un projet de promotion des moyens de subsistances durables dans le Pool, a été lancé, le 12 février dernier, à Brazzaville, en faveur des populations vulnérables de cette région, avec l’appui du Japon à travers le Fonds japonais pour le développement social (JSDF), ayant approuvé un financement de 2,5 millions de dollars pour la reconstruction de ce département meurtri par les guerres fratricides depuis plus de 18 mois.

Le représentant résident de la Banque Mondiale au Congo, M. Djibrilla Issa, qui a remercié les autorités congolaises pour leur collaboration avec son institution dans la définition et la mise en œuvre de ce projet, ce dernier permettra l’amélioration de l’accès des populations les plus vulnérables aux moyens de subsistance, en favorisant les opportunités économiques dans le département du Pool, leur offrant ainsi la possibilité de penser leur avenir.

Selon lui, ceci est possible au travers d’un travail associatif, destiné à promouvoir les activités génératrices de revenus et des activités économiques par les ménages bénéficiaires dans les communautés sélectionnées de ce département. Ce projet se déploiera dans trois districts du Pool à savoir Goma Tsé-Tsé, Kinkala et Mindouli.

Djibrilla Issa qui intervenait au cours de la cérémonie de lancement de ce projet, a indiqué que la dimension collective des actions à mettre en place contribuera également à renforcer le tissu social et, par conséquent, la paix. Le projet sera coordonné par le Haut-Commissariat à la Réinsertion des Ex-combattants, principal organisme gouvernemental responsable de l’exécution du projet.

Le Haut-Commissariat s’adjoindra les services de l’unité de mise en œuvre du projet d’Appui au développement de l’agriculture commerciale (PDAC) qui dispose des capacités requises pour accélérer la mise en œuvre, a expliqué le fonctionnaire de la Banque Mondiale.

Pour lui, le Haut-Commissariat devrait travailler en étroite collaboration avec les institutions du secteur public basées dans le département du Pool et dans les districts ciblés afin d’introduire des approches globales de développement communautaire susceptibles d’être reprises par la suite par les institutions locales.

Les activités du projet seront menées sur le terrain par des partenaires opérationnels sélectionnés sur la base de critères de transparence et d’efficacité. Enfin, le Haut-Commissariat mettra également en place un Comité de pilotage du mécanisme de suivi qui assumera la charge de superviser l’exécution et le suivi des projets, de coordonner et planifier la collaboration entre le gouvernement et les partenaires afin de maximiser les résultats du programme.

Il a souligné que « la restauration de la paix est une condition sine qua none de la lutte contre la pauvreté et de la prospérité partagée qui constituent les deux objectifs jumeaux du Groupe de la Banque Mondiale». De même, il a exprimé la volonté de son institution de s’associer à la démarche initiée par le Congo pour promouvoir une paix durable par le développement socio-économique dans le département du Pool.

Il a invité à cette occasion, les équipes chargées de la mise en œuvre du projet ainsi que les bénéficiaires à une étroite collaboration basée sur la responsabilité, le suivi et la confiance mutuelle.

Le département du Pool a souffert des conflits armés que le Congo a connus depuis des années 93, 97, 99. Deux accords de paix négociés spécialement pour ce département ont été conclus en 2003 et 2005. En décembre 2017, un autre accord de cessez-le-feu et de cessation des hostilités a été paraphé entre les représentants du gouvernement et du pasteur Ntoumi (rébellion), rappelle-t-on.

Diverses programmes de Désarmement, Démobilisation et Réinsertion (DDR) y ont déjà été menés par les organisations du Système des Nations Unies, notamment l’Organisation Internationale pour les Migrants (OIM), le PNUD, et la Banque Mondiale. (ACI)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *