CONGO/JAPON : SIGNATURE D’UN ACCORD DE DON DE 2,5 MILLIONS DE DOLLARS POUR LE DEPARTEMENT DU POOL

BRAZZAVILLE, 14 FEV (ACI) – Un accord de don relatif au projet d’appui à la promotion des moyens de subsistances durables dans le département du Pool, d’un montant de 2,75 millions de dollars, a été signé, le 12 février dernier, à Brazzaville, entre le Congo et le Japon à travers le Fonds japonais pour le développement social (JSDF).

Le document a été paraphé par le ministre congolais des finances, du budget et du portefeuille, M. Calixte Nganongo et le représentant de la Banque Mondiale au Congo, M. Djibrilla Issa. La cérémonie de signature de cet accord s’est déroulée en présence du ministre, Haut-Commissaire à la Réinsertion des Ex-combattants, M. Landry Kolélas et du ministre du plan, de la statistique et de l’intégration régionale, Mme Olga Ingrid Gislaine Ebouka-Babakas, qui est également gouverneur de la Banque Mondiale pour le Congo.

Finalisé depuis 2016, ce projet qui concerne les localités des districts de Goma Tsé-Tsé, de Mindouli et de Kinkala. Cet accord va marquer le « début de la mise en œuvre effective de ce projet dans lequel les populations cibles concernées portent impatiemment leurs espoirs et leurs attentes», a indiqué le ministre Landry Kolélas.

Il s’est félicité de la signature de l’accord de cessez-le-feu et de cessation des hostilités intervenu en décembre 2017 entre le gouvernement congolais et le représentant du pasteur Ntumi, constituant ainsi, un atout majeur permettant de poser les bases de la mise en œuvre de ce projet sous-tendu par des documents pertinents tels le cadre de gestion environnementale et sociale ; le document de projet ; la lettre d’approbation du gouvernement et le manuel de procédure des opérations.

De son côté, la ministre Ebouka-Babakas exprimant sa satisfaction, quant à l’aboutissement de ce projet, qui implique plusieurs départements ministériels et bénéficie, en outre, de l’accompagnement technique de la Banque mondiale, illustre la synergie que peuvent déployer des pays et institutions amis pour atteindre un objectif commun à savoir la résorption de la pauvreté.

Elle a apprécié le don de l’Etat japonais qui,     a-t-elle dit, est un geste de solidarité qui s’ajoute à tous ceux qui ne cessent de témoigner leur solidarité au Congo. Elle a cité à cet effet, le don de 933.000 USD, soit environ 500.000.000 de FCFA, accordés par le Japon en décembre 2017 pour la gestion des cantines scolaires par le biais du PAM.

Elle a rassuré la partie japonaise de la volonté du gouvernement congolais d’intensifier le partenariat économique et social entre les deux pays. (ACI)

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *