VISITE GUIDEE DE L’AFRAA A L’ECOLE DE PEINTURE DE POTOT-POTO

BRAZZAVILLE, 09 NOV (ACI) – Une délégation de 350 experts  des compagnies aériennes africaines (AFRAA) a procédé le dimanche 8 novembre à Brazzaville, à la visite de l’école de peinture de Poto-Poto pour une exposition-vente d’œuvres d’arts  présentée par huit maîtres dans le cadre de l’exécution de leur programme d’activités. Continuer la lecture de VISITE GUIDEE DE L’AFRAA A L’ECOLE DE PEINTURE DE POTOT-POTO

UNE DELEGATION DU FIDA ATTENDUE DANS LE PAYS POUR EVALUER LE PADEF

BRAZZAVILLE, 07 NOV (ACI) – Une délégation des experts du Fonds International pour le Développement Agricole (FIDA) séjournera au Congo du 9 novembre au 14 décembre prochain, pour une mission de travail dont l’objectif est d’évaluer le Programme d’Appui au Développement des Filières Agricoles (PADEF), qui est actuellement à mi-parcours, apprend de source sûre.  Continuer la lecture de UNE DELEGATION DU FIDA ATTENDUE DANS LE PAYS POUR EVALUER LE PADEF

UNE DELEGATION DU FIDA ATTENDUE DANS LE PAYS POUR EVALUER LE PADEFBRAZZAVILLE, 09 NOV (ACI) – Une délégation des experts du Fonds International pour le Développement Agricole (FIDA) séjournera au Congo du 9 novembre au 14 décembre prochain, pour une mission de travail dont l’objectif est d’évaluer le Programme d’Appui au Développement des Filières Agricoles (PADEF), qui est actuellement à mi-parcours, apprend de source sûre. Le PADEF, un programme mis en place au terme des programmes de développements ruraux au Congo-Brazzaville, couvre dix départements. Cette mission prévoit des descentes sur le terrain dans les départements du Kouilou, du Niari, de la Lékoumou, de la Bouenza, du Pool, des Plateaux, de la Cuvette, Cuvette-Ouest, de la Sangha et de la Likouala. L’évaluation sera axée sur toutes les composantes du projet, à savoir appui à la production végétale, animale et halieutique ; appui à la transformation et la commercialisation ; renforcement des capacités et la coordination ; suivi du programme et gestion des connaissances. Il s’agira d’apprécier à cette occasion, l’état d’avancement du PADEF ; d’inclure les difficultés enregistrées durant le déroulement du projet ; et d’en tirer les recommandations nécessaires pour une bonne exécution dans l’atteinte des objectifs assignés. En effet, le PADEF vise à améliorer la sécurité alimentaire, les revenus des petits producteurs et à créer des emplois pour les ruraux, à travers un appui au développement des filières porteuses. Le projet vise également à renforcer l’accès des petits producteurs à des technologies agricoles et halieutiques appropriées de production, de transformation, de stockage et de conservation, ainsi que l’accès des petits producteurs à des marchés transparents d’intrants et de produits agricoles et halieutiques pour les filières ciblées, indique-t-on. Le FIDA est une banque d’aide au développement ayant pour vocation d’aider financièrement (comme bailleur de fonds et organisateur) au développement agricole et rural dans les pays en développement et en transition. L’objectif étant de combattre la faim, la malnutrition et la pauvreté, par l’amélioration des moyens et techniques agricoles et par la création et la modernisation d’activités agricoles ou commerciales en milieu rural, notamment moyennant des projets de micro financement gérés au niveau local. Il mène régulièrement à bien des projets en collaboration, entre autres, avec la Banque Mondiale, le PNUD, le PAM et la FAO. Le PADEF est cofinancé par le FIDA et la République du Congo à hauteur de 9,8 millions de dollars, rappelle-t-on. (ACI)

BRAZZAVILLE, 09 NOV (ACI) – Une délégation des experts du Fonds International pour le Développement Agricole (FIDA) séjournera au Congo du 9 novembre au 14 décembre prochain, pour une mission de travail dont l’objectif est d’évaluer le Programme d’Appui au Développement des Filières Agricoles (PADEF), qui est actuellement à mi-parcours, apprend de source sûre.  Continuer la lecture de UNE DELEGATION DU FIDA ATTENDUE DANS LE PAYS POUR EVALUER LE PADEFBRAZZAVILLE, 09 NOV (ACI) – Une délégation des experts du Fonds International pour le Développement Agricole (FIDA) séjournera au Congo du 9 novembre au 14 décembre prochain, pour une mission de travail dont l’objectif est d’évaluer le Programme d’Appui au Développement des Filières Agricoles (PADEF), qui est actuellement à mi-parcours, apprend de source sûre. Le PADEF, un programme mis en place au terme des programmes de développements ruraux au Congo-Brazzaville, couvre dix départements. Cette mission prévoit des descentes sur le terrain dans les départements du Kouilou, du Niari, de la Lékoumou, de la Bouenza, du Pool, des Plateaux, de la Cuvette, Cuvette-Ouest, de la Sangha et de la Likouala. L’évaluation sera axée sur toutes les composantes du projet, à savoir appui à la production végétale, animale et halieutique ; appui à la transformation et la commercialisation ; renforcement des capacités et la coordination ; suivi du programme et gestion des connaissances. Il s’agira d’apprécier à cette occasion, l’état d’avancement du PADEF ; d’inclure les difficultés enregistrées durant le déroulement du projet ; et d’en tirer les recommandations nécessaires pour une bonne exécution dans l’atteinte des objectifs assignés. En effet, le PADEF vise à améliorer la sécurité alimentaire, les revenus des petits producteurs et à créer des emplois pour les ruraux, à travers un appui au développement des filières porteuses. Le projet vise également à renforcer l’accès des petits producteurs à des technologies agricoles et halieutiques appropriées de production, de transformation, de stockage et de conservation, ainsi que l’accès des petits producteurs à des marchés transparents d’intrants et de produits agricoles et halieutiques pour les filières ciblées, indique-t-on. Le FIDA est une banque d’aide au développement ayant pour vocation d’aider financièrement (comme bailleur de fonds et organisateur) au développement agricole et rural dans les pays en développement et en transition. L’objectif étant de combattre la faim, la malnutrition et la pauvreté, par l’amélioration des moyens et techniques agricoles et par la création et la modernisation d’activités agricoles ou commerciales en milieu rural, notamment moyennant des projets de micro financement gérés au niveau local. Il mène régulièrement à bien des projets en collaboration, entre autres, avec la Banque Mondiale, le PNUD, le PAM et la FAO. Le PADEF est cofinancé par le FIDA et la République du Congo à hauteur de 9,8 millions de dollars, rappelle-t-on. (ACI)

NECESSITE DE CREATION D’UNE DEUXIEME CHAINE TELEVISION NATIONALE

BRAZZAVILLE 07     NOV (ACI) – Les participants au colloque sur les programmes de la Télévision Nationale Congolaise (Télé-Congo),   tenu le 5 novembre à Brazzaville, ont à l’issue  de leurs  travaux  émis, entre autres, le vœu de la création d’une deuxième chaine de télévision pour élaguer les programmes, en vue  de la modification de la grille des programmes à la télévision congolaise et de répondre aux multiples attentes du public cible. Continuer la lecture de NECESSITE DE CREATION D’UNE DEUXIEME CHAINE TELEVISION NATIONALE

LA CSC EXIGE LA TENUE DANS LES MEILLEURS DELAIS DU COMITE NATIONAL DU DIALOGUE SOCIAL

BRAZZAVILLE, 07 NOV (ACI) – La Confédération Syndicale Congolaise (CSC), a exigé le 7 novembre dernier à Brazzaville, la tenue de la session extraordinaire du comité national du dialogue social, dans les meilleurs délais, en vue d’apporter des solutions aux problèmes brûlants des travailleurs. Continuer la lecture de LA CSC EXIGE LA TENUE DANS LES MEILLEURS DELAIS DU COMITE NATIONAL DU DIALOGUE SOCIAL

408 PLANTS D’ACACIA MIS EN TERRE

DOLISIE, 07 NOV (ACI) –  408 plants d’acacia ont été plantés, le 6 novembre dernier à Ditadi dans le district de Louvakou sur la route Dolisie-Kimongo, à l’occasion de la célébration de la 29ème  journée nationale de l’arbre. Continuer la lecture de 408 PLANTS D’ACACIA MIS EN TERRE

DENIS SASSOU N’GUESSO PROMULGUE LA NOUVELLE CONSTITUTION

BRAZZAVILLE, 07 NOV (ACI) – Le Président de la République, M. Denis Sassou-N’guesso a promulgué, le 6 novembre à Brazzaville, la nouvelle loi fondamentale, issue du référendum constitutionnel du 25 octobre dernier, dont le taux du «Oui» a été ajusté par la Cour Constitutionnelle à 94, 32%.

Cette promulgation qui intervient, 24 heures après la validation des résultats définitifs du scrutin référendaire par la Cour Constitutionnelle, fait rentrer en vigueur la nouvelle Constitution, faisant tirer la révérence à celle du 20 janvier 2002, ceci conformément à l’article 87, alinéa 3 de l’actuelle Constitution.

Cet article dispose que lorsque le référendum à conclu à l’adoption du projet, la loi est promulguée dans les 15 jours qui suivent la proclamation des résultats de celui-ci. Lors de ce référendum, le «Non» est placé à 5,68% et le pourcentage des votants revu à 71,16%.

Réagissant à la promulgation de cette nouvelle Constitution, le ministre de la justice, des droits et de la réforme de l’Etat, M. Aimé Emmanuel Yoka a fait observer que «dès lors que le Chef de l’Etat a promulgué ce qui était encore le projet de loi constitutionnelle, sa signature signifie qu’il donne l’existence légale à ce texte. Cette signature ordonne au pouvoir public d’observer et de le faire observer sur toute l’étendue du territoire».

Cela veut dire que par cet acte, le Chef de l’Etat vient d’ouvrir les portes de la Nouvelle République. «Dès cette signature, la Constitution du 20 janvier 2002 a cessé d’exister et ne produit plus aucun effet».

Pour les institutions issues de la Constitution du 20 janvier 2002, le nouveau texte fondamental prévoit en son article 144 qu’elles restent en place jusqu’à ce que celles qui sont prévues dans la Constitution du 6 novembre 2015, soient installées. Par ailleurs, celles qui sont en place présentement ne doivent pas aller au-delà du terme de leur mandat.

La promulgation de la nouvelle Constitution est intervenue au moment où l’envoyé spécial du secrétaire général de l’ONU pour l’Afrique Centrale, M. Abdoulaye Bathily est revenu à Brazzaville, en vue de tenter d’engager un dialogue entre le pouvoir et l’opposition dite radicale, a-t-on appris de source sûre.

Ce dernier a déjà rencontré les leaders de l’opposition réunis au sein de l’Initiative pour la Démocratie au Congo (IDC) et le Front pour le Respect de l’Ordre Constitutionnel et l’Alternance Démocratique (FROCAD) qui posent comme préalable à tout dialogue le retrait de la nouvelle Constitution.

  1. Bathily avait déjà été reçu le 24 octobre dernier dans ce même contexte, dans la capitale congolaise, par le Président Sassou-N’guesso, rappelle-t-on. (ACI)

Eni made a new discovery of gas and condensates offshore Congo,

BRAZZAVILLE, 06 NOV ACI/AGI Eni made a new discovery of gas and condensates offshore Congo, in the exploration prospect of Nkala Marine, located in Marine XII block. The finding, realized through the Nkala Marine 1 well, is expected to have a potential of 250-350 million barrels of oil equivalent in place.

Eni made a new discovery of gas and condensates offshore Congo, in the exploration prospect of Nkala Marine, located in Marine XII block, about 20 kilometers from the coast and 3 kilometers from the Nene Marine field, already in production.

The finding, realized through the Nkala Marine 1 well, is expected to have a potential of 250-350 million barrels of oil equivalent in place. During the production test, the well provided over 300,000 standard cubic meters per day (sm3d) of gas and associated condensates. The well, drilled in a water depth of 38 meters, encountered a major gas and condensates buildup in the pre-salt clastic geological sequence of lower Cretaceous age, crossing a hydrocarbon column of 240 meters.

Eni will be starting the evaluation of Nkala Marine through new delineation wells. Meantime, together with the joint venture partners, the company will start studies for its commercial development which is framed in a context of optimized exploitation of the oil and gas discoveries in the Marine XII permit.

The exploration of the pre-salt sequences continues to deliver new discoveries all along the West Africa’s margin and confirms Eni’s exploration technologies effectiveness, given the technical complexity of these plays. Eni estimates the resources in place of oil and gas discoveries made in the pre-salt Marine XII block to be approximately 5.8 billion barrels of oil equivalent (bboe). The production of the block, begun last December, is increasing and it currently stands at around 15,000 boe per day.

Eni, through its subsidiary Eni Congo, is the operator of Marine XII block with a 65% stake. The other partners are New Age, with 25% stake, and the Congolese state company Societé Nationale des Pétroles du Congo (SNPC), with 10% stake.

Eni has been present in Congo since 1968 and its current production in the country is about 110,000 barrels of oil equivalent per day. Eni has also been present in Sub Saharan Africa since the ’60s and has been operating in exploration and production projects in Angola, Congo, Ghana, Gabon, Mozambique, Nigeria, the Republic of Congo, Kenya, Liberia, Ivory Coast and South Africa.  The Sub-Saharan area, where Eni currently produces about 450,000 barrels of oil equivalent per day, is characterized by an organic growth as a result of numerous exploration successes.  ACI/AGI

NOUVELLE DECOUVERTE DE GAZ AU LARGE DES COTES CONGOLAISES

BRAZZAVILLE, 07 NOV (AGI/ACI) – La compagnie italienne d’exploitation  pétrolière, Eni opérant au Congo, a fait une nouvelle découverte de gaz et de condensats au large des côtes congolaises, dans la perspective d’exploration de Marine Nkala, situé dans le bloc Marine XII. Continuer la lecture de NOUVELLE DECOUVERTE DE GAZ AU LARGE DES COTES CONGOLAISES

UN FONCTIONNAIRE DE L’AMBASSADE DES ETATS-UNIS SOUPCONNE DE TENTATIVE D’INCENDIER LES EDIFICES PUBLICS

BRAZZAVILLE, 06 NOV (ACI) –Un fonctionnaire de l’ambassade des Etats-Unis, M.Andy Bemba, de nationalité congolaise, a été interpellé par la police le 22 octobre dernier à Brazzaville, après avoir été soupçonné de tentative d’incendier les édifices publics. Continuer la lecture de UN FONCTIONNAIRE DE L’AMBASSADE DES ETATS-UNIS SOUPCONNE DE TENTATIVE D’INCENDIER LES EDIFICES PUBLICS

L’UPC ET LES FRD PRONENT LA NON VIOLENCE

BRAZZAVILLE, 06 NOV (ACI) – La plateforme des partis et associations réunis au sein des Forces Républicaines et Démocratiques (FRD), invitent les militants du parti Unis Pour le Congo (UPC) et de la plateforme que préside M. Paulin Makaya, à toujours privilégier et prôner la non-violence dans toutes leurs activités politiques. Continuer la lecture de L’UPC ET LES FRD PRONENT LA NON VIOLENCE

NECESSITE DE CREATION D’UNE DEUXIEME CHAINE TELEVISION NATIONALE

BRAZZAVILLE. 06    (ACI) – Les participants au colloque sur les programmes de la Télévision Nationale Congolaise,   tenu le 5 novembre à Brazzaville, ont à l’issue  de leurs  travaux  émis, entre autres, le vœu de la création d’une deuxième chaine de télévision pour élaguer les programmes, en vue  de la modification de la grille des programmes à la télévision congolaise et de répondre aux multiples attentes du public cible. Continuer la lecture de NECESSITE DE CREATION D’UNE DEUXIEME CHAINE TELEVISION NATIONALE

LA FORCE PUBLIQUE REITERE SON ATTACHEMENT AUX IDEAUX DE PAIX ET DE FRATERNITE

BRAZZAVILLE, 09 NOV (ACI) – Le Chef d’Etat-major Général (CEMG) des Forces Armées Congolaise (FAC), le général de division Guy Blanchard Okoï, a réitéré, le 06 novembre à Brazzaville, l’attachement de la force publique aux idéaux de  paix et de fraternité. Continuer la lecture de LA FORCE PUBLIQUE REITERE SON ATTACHEMENT AUX IDEAUX DE PAIX ET DE FRATERNITE