UN COLLOQUE SUR LA MODE AFRICAINE

BRAZZAVILLE, 10 AOUT (ACI) – La ministre des Petites, Moyennes Entreprises (PME) et de l’artisanat, Mme Yvonne Adélaïde Mougany, a déclaré le 7 août dernier à Brazzaville,  que la mode et ses métiers constituent une opportunité d’emplois et de développement économique en Afrique.

Au cours d’un colloque international sur la mode africaine organisé dans le cadre de la première édition de «Brazza-Fashion Night 2015» par le groupe Sorom-Color de M. Romaric Oniangué, Mme Mougany a réaffirmé l’engagement du Congo pour que l’artisanat soit un gisement d’emplois, avec l’implémentation des ateliers d’arts et des métiers du secteur.

Sur la valorisation de la matière première du textile africain, la ministre en charge de l’artisanat, a insisté sur la formation professionnelle et l’apprentissage de qualité pour les générations nouvelles des créateurs et faire de la mode africaine basée sur la promotion du textile local, la capacité d’innovation dans le contexte de la mondialisation.

«L’artisanat doit se battre pour devenir un secteur porteur dans la lutte contre la pauvreté et la production des richesses sur le continent. Ainsi, l’avenir du textile africain passe par l’utilisation des matières premières comme le raphia, le coton, le drill et autres produits locaux dans le domaine de la mode à exporter en dehors du continent», a fait observer la ministre des PME et de l’artisanat du Congo.

En effet, la journée des conférences-débats de ce colloque sur «La modernisation et l’exportation de la mode africaine», a permis aux professionnels de la mode, investisseurs, organisations institutionnelles et acteurs artisanaux locaux de proposer des idées novatrices et des actions concrètes, en vue de participer au rayonnement de la mode «Made in Africa» dans la sous-région et à l’international.

Au total, trois panels ont été animés par des spécialistes et experts du secteur de l’artisanat, de l’industrie textile, de l’exploitation de la mode africaine, portant notamment sur les thèmes «Quel avenir pour l’industrie textile en Afrique», «Comment valoriser et exporter le Made in Africa», «Quel financement pour les industries  créatives en Afrique».

Par ailleurs, «Brazza-Fashion Night 2015» est une rencontre de jeunes talents, d’une grande portée culturelle destinée, entre autres, à sensibiliser les consciences et découvrir les nouveaux créateurs de la mode africaine, tout en valorisant le secteur de l’artisanat et la promotion des métiers connexes de la mode. (ACI) Dédé MASSAMBA