AU TOTAL 621 CANDIDATS POUR LE CONCOURS D’ENTREE AU LYCEE D’EXCELLENCE DE MBOUNDA

BRAZZAVILLE, 02 SEPT (ACI) – Le ministre de l’enseignement primaire secondaire, de la jeunesse et de l’éducation civique, M. Anatole Collinet Makosso a lancé le 2 septembre à Brazzaville, les épreuves du concours d’entrée au lycée d’excellence de Mbounda, avec la participation de 621 candidats pour l’ensemble du territoire national, dont 142 candidats pour Brazzaville. Continuer la lecture de AU TOTAL 621 CANDIDATS POUR LE CONCOURS D’ENTREE AU LYCEE D’EXCELLENCE DE MBOUNDA

REMISE OFFICIELLE DE LA SALLE DE FORMATION DE L’ENI DE BRAZZAVILLE

BRAZZAVILLE, 28 AOUT (ACI) – Le ministre de l’enseignement technique et professionnel, de la formation qualifiante et de l’emploi, M. Serge Blaise Zoniaba, a réceptionné officiellement la salle de formation nouvellement réhabilitée et équipée en matériel informatique de l’Ecole Normale des Instituteurs (ENI) de Brazzaville, indique un communiqué de presse parvenu à l’ACI. Continuer la lecture de REMISE OFFICIELLE DE LA SALLE DE FORMATION DE L’ENI DE BRAZZAVILLE

LE MINISTRE INSTRUIT LES ANIMATEURS DE FAIRE LE SUIVI DES ENFANTS APRES LA COLONIE

BRAZZAVILLE, 27 AOUT (ACI) – Le ministre de l’enseignement primaire et secondaire, de la jeunesse et de l’éducation civique, M. Anatole Collinet Makosso, a instruit le 26 août à Brazzaville, les animateurs de la 3ème édition de la colonie de vacances «Ouesso 2015» de faire le suivi des enfants qui composaient leur équipe à travers leurs numéros de téléphone. Continuer la lecture de LE MINISTRE INSTRUIT LES ANIMATEURS DE FAIRE LE SUIVI DES ENFANTS APRES LA COLONIE

CONSIDERER LES JEUNES COMME MOTEURS DE CHANGEMEMNT

BRAZZAVILLE, 14 AOUT (ACI) – La directrice générale de l’UNESCO, Mme Irina Bokova a appelé les dirigeants du monde, le 12 août dernier à considérer les jeunes comme des moteurs de changement, et pas seulement comme des bénéficiaires ou des cibles, selon son message parvenu à l’ACI. Continuer la lecture de CONSIDERER LES JEUNES COMME MOTEURS DE CHANGEMEMNT

LE DEVOIR DE PRESERVER LES INFRASTRUCTURES PARTICIPE DE L’ENGAGEMENT CIVIQUE

 

BRAZZAVILLE, 12 AOUT (ACI) – Le ministre de la jeunesse et de l’éducation civique, M. Anatole Collinet Makosso, a déclaré le 11 août dernier à Brazzaville, que le devoir de préserver les infrastructures et d’en tirer le réel bénéfice pour les générations futures participe à l’engagement civique de la jeunesse, autant qu’il constitue un gage de développement social, culturel et moral de chacun.

Cette déclaration a été faite à l’occasion de la journée internationale de la jeunesse, célébrée le 12 août de chaque année, pour permettre de promouvoir le leadership de la jeunesse et son implication dans le processus de prises de décisions. Par la même occasion, elle permet d’une manière générale de comprendre les besoins fondamentaux des jeunes et de chercher par tous les Etats réunis au sein de la communauté internationale et le grand public, les solutions les plus adaptées aux problématiques en présence.

Célébrée cette année sous le thème, «l’engagement civique des jeunes», cette journée interpelle tout le monde sur la nécessité d’accroître l’engagement civique des jeunes partout où ils se trouvent, autant que cet engagement civique a été retenu au nombre des mesures essentielles pour assurer l’autonomisation et le plein épanouissement des jeunes.

Pour le ministre Makosso, la destruction de ces infrastructures ne saurait être justifiée, ni par les situations d’incertitude et de désarroi liées au chômage qui touche encore près de 73 millions de jeunes dans le monde, ni par les revendications politiques, identitaires et culturelles d’aucune nature.

A la faveur des 11ème jeux africains qui vont se tenir à Brazzaville en septembre prochain, qui seront d’intenses moments de joie, de rencontre et d’expression de l’unité de l’Afrique, à travers sa jeunesses et de promotion du sport comme pôle  d’emplois de jeunes, la jeunesse congolaise et celle d’Afrique auront là, une occasion supplémentaire de montrer au continent et au monde, tout leur dynamisme, toute leur passion et toute leur capacité à se surpasser dans le cadre d’une compétition juste et équitable, promouvant ainsi l’unité, l’engagement citoyen, le volontariat et le respect des biens publics et collectifs.

Cette interpellation, a dit le ministre, est d’autant plus importante qu’elle s’inscrit dans le droit fil de la lutte contre les antivaleurs et d’autres comportements inciviques que l’on déplore depuis un moment dans le pays, voire partout ailleurs en Afrique.

La journée internationale de la jeunesse a été déclarée le 17 décembre 1998 à Lisbonne au Portugal, dans le but d’attirer l’attention de la communauté internationale sur les problématiques liées à la jeunesse et aussi de permettre la mise en avant du potentiel de la jeunesse en tant que partenaire de la société d’aujourd’hui, rappelle-t-on. (ACI)   Blanchard BOTE