CONGO/SENEGAL : BIENTOT UNE DELEGATION CONGOLAISE A DAKAR POUR LE PARTAGE D’EXPERIENCES DANS LE DOMAINE DE LA RECHERCHE 

BRAZZAVILLE, 14 FEV (ACI) – L’ambassadrice de la République Sénégalaise au Congo, Mme Batoura Kanté Niang, a échangé le 12 février dernier à Brazzaville, avec le ministre de la recherche scientifique et de l’innovation technologique, M. Martin Parfait Aimé Coussoud-Mavoungou, sur la visite prochaine d’une délégation congolaise à Dakar au Sénégal, en vue de partager les expériences. Continuer la lecture de CONGO/SENEGAL : BIENTOT UNE DELEGATION CONGOLAISE A DAKAR POUR LE PARTAGE D’EXPERIENCES DANS LE DOMAINE DE LA RECHERCHE 

CONGO/RECHERCHE : 350 MILLIONS DE FCFA DE BUDGET POUR L’IRSSA EN 2018

BRAZZAVILLE, 09 FEV (ACI) – Le budget exercice  2018 de  l’Institut National de Recherche en Sciences de la Santé (IRSSA) s’élève à 350 millions de FCFA, a révélé la session inaugurale du conseil d’établissement, tenu le 6 février à Brazzaville, sous la direction du directeur de cet établissement, le Pr Charles Gombé-Mbalawa. Continuer la lecture de CONGO/RECHERCHE : 350 MILLIONS DE FCFA DE BUDGET POUR L’IRSSA EN 2018

CONGO/RECHERCHE SCIENTIFIQUE : COUSSOUD-MAVOUNGOU POUR LA REHABILITATION DE LA STATION VETERINAIRE ET ZOOTECHNIQUE DU PK-17

BRAZZAVILLE, 05 FEV (ACI) – Le ministre de la recherche scientifique et de l’innovation technologique, M. Martin Parfait Aimé Coussoud-Mavoungou, a visité le 3 février, la station vétérinaire et zootechnique du PK-17 dans l’arrondissement 8 Madibou, afin de comprendre les problèmes auxquels sont confrontés les travailleurs de cette structure sous tutelle. Continuer la lecture de CONGO/RECHERCHE SCIENTIFIQUE : COUSSOUD-MAVOUNGOU POUR LA REHABILITATION DE LA STATION VETERINAIRE ET ZOOTECHNIQUE DU PK-17

CONGO/RECHERCHE SCIENTIFIQUE: LES CERAMISTES CONGOLAIS DECERNENT UN PRIX AU MINISTRE COUSSOUD-MAVOUNGOU

BRAZZAVILLE, 29 JAN (ACI) – Le ministre congolais de la recherche scientifique et de l’innovation technologique, M. Martin Parfait Aimé Coussoud-Mavoungou, a reçu récemment à Brazzaville, un prix traduit par la remise d’une œuvre d’art constituant un symbole de confiance, d’engagement, de détermination, de bravoure et de fierté.

Continuer la lecture de CONGO/RECHERCHE SCIENTIFIQUE: LES CERAMISTES CONGOLAIS DECERNENT UN PRIX AU MINISTRE COUSSOUD-MAVOUNGOU

CONGO-RECHERCHE SCIENTIFIQUE :L’Ira abrite l’unité de coordination du PROJET Ecaat

BRAZZAVILLE, 19 JAN (ACI) – L’Institut National de Recherche Agronomique (IRA) va abriter l’unité de coordination du projet d’appui au développement de la transformation agricole pour l’Afrique Centrale et de l’Est (ECAAT), a indiqué, récemment à Brazzaville, le ministre de la Recherche scientifique et de l’innovation technologique, M. Martin Parfait Aimé Coussoud-Mavoungou.

                       Responsables du Projet ECAAT ,les ministres Djombo et Coussoud-Mavoungou

Continuer la lecture de CONGO-RECHERCHE SCIENTIFIQUE :L’Ira abrite l’unité de coordination du PROJET Ecaat

CONGO-RECHERCHE SCIENTIFIQUE : Vulgariser les résultats de la recherche

BRAZZAVILLE, 19 JAN (ACI) – Les résultats de la recherche doivent être vulgarisés et servir aux utilisateurs pour le bien des populations, car, sans recherche on ne peut rien entreprendre de durable, a indiqué récemment à Brazzaville, le ministre de la recherche scientifique et l’innovation technologique, M. Martin Parfait Aimé Coussoud-Mavoungou.

                                               Les ministres Coussoud-Mavoungou et Djombo

Continuer la lecture de CONGO-RECHERCHE SCIENTIFIQUE : Vulgariser les résultats de la recherche

CONGO/RECHERCHE/SCIENTIFIQUE : Œuvrer pour les conditions de visibilité des instituts et centres de recherche

BRAZZAVILLE, 17 JAN (ACI) – Les directeurs généraux des instituts et des centres de recherche placés sous la tutelle du ministère de la recherche scientifique et de l’innovation technologique ont été invités récemment à Brazzaville, à oeuvrer pour la création des conditions de leur visibilité. Continuer la lecture de CONGO/RECHERCHE/SCIENTIFIQUE : Œuvrer pour les conditions de visibilité des instituts et centres de recherche

CONGO/RECHERCHE/SCIENTIFIQUE : Créer les conditions pour une recherche Scientifique à la portée du peuple

BRAZZAVILLE, 17 JAN (ACI) – Le ministre de la recherche scientifique et de l’innovation technologique, M. Martin Parfait Aimé Coussoud-Mavoungou, a promis, récemment à Brazzaville, lors d’une communication, de créer toutes les conditions pour que la recherche scientifique et l’innovation technologique soient à la portée du peuple congolais. Continuer la lecture de CONGO/RECHERCHE/SCIENTIFIQUE : Créer les conditions pour une recherche Scientifique à la portée du peuple

CEMAC/AGRICULTURE: GREGOIRE BANI NOUVEAU DIRECTEUR GENERAL DU PRASAC

BRAZZAVILLE, 05 JAN (ACI) – Le nouveau directeur général du Pôle Régional de Recherche Appliquée au Développement des Systèmes Agricoles d’Afrique Centrale (PRASAC), le Congolais Grégoire BANI, a été installé récemment dans ses fonctions, à N’Djamena au Tchad, pour un mandat de cinq ans non renouvelable.

                       Prise de fonction de Grégoire Bani au siège du PRASAC à N’Djamena

Continuer la lecture de CEMAC/AGRICULTURE: GREGOIRE BANI NOUVEAU DIRECTEUR GENERAL DU PRASAC

CONGO-RECHERCHE SCIENTIFIQUE: COUSSOUD-MAVOUNGOU APPELLE A PERENNISER LE VIVIER SCIENTIFIQUE DE LOUDIMA

BRAZZAVILLE, 23 DEC (ACI) – Le ministre de la recherche scientifique et de l’innovation technologique, M.Martin Parfait Aimé Coussoud-Mavoungou, a appelé, le 18 décembre à Loudima, dans le département de la Bouenza, les agents du Centre de Recherche Agronomique de cette localité, à perpétuer et pérenniser ce vivier scientifique qui est l’œuvre entamée par les plus anciens.

Continuer la lecture de CONGO-RECHERCHE SCIENTIFIQUE: COUSSOUD-MAVOUNGOU APPELLE A PERENNISER LE VIVIER SCIENTIFIQUE DE LOUDIMA

CONGO/RECHERCHE SCIENTIFIQUE:BIENTOT UN AUTRE LABORATOIRE POUR LA FONDATION CONGOLAISE DE LA RECHERCHE MEDICALE

BRAZZAVILLE, 14 DEC (ACI) – Le Ministre de la Recherche Scientifique et de l’Innovation Technologique, M. Martin Parfait Aimé COUSSOUD-MAVOUNGOU va procéder, avant la fin de l’année 2017, à la remise officielle du bâtiment devant abriter un laboratoire de Recherche sur les Maladies Infectieuses gérée par la Fondation Congolaise de la Recherche Médicale (FCRM) en vue d’apporter sa contribution et accompagner ces activités.Audience ntoumi Continuer la lecture de CONGO/RECHERCHE SCIENTIFIQUE:BIENTOT UN AUTRE LABORATOIRE POUR LA FONDATION CONGOLAISE DE LA RECHERCHE MEDICALE

CONGO/TURQUIE: VERS LA SIGNATURE D’UN ACCORD DE COOPERATION DANS LE DOMAINE DE LA SCIENCE

BRAZZAVILLE, 06 DEC (ACI) – Un accord de coopération dans le domaine de la science et de la technologie sera signé sous peu entre le gouvernement congolais et le Conseil de la recherche scientifique et technologique de la Turquie, rapporte un communiqué de presse du ministère congolais en charge de la recherche scientifique, parvenu à l’ACI, le 5 décembre 2017. Continuer la lecture de CONGO/TURQUIE: VERS LA SIGNATURE D’UN ACCORD DE COOPERATION DANS LE DOMAINE DE LA SCIENCE

CONGO-RECHERCHE SCIENTIFIQUE: SIGNATURE D’UN PROTOCOLE D’ACCORD POUR AVANCER LA PRODUCTION AGRICOLE

BRAZZAVILLE, 06 DEC (ACI) – Le ministère de la recherche scientifique et de l’innovation technologique et la Société Agri Ressources Congo ont signé, le 5 décembre à Brazzaville, un protocole d’accord pour faire avancer la production agricole en vue d’améliorer la qualité de produits.

Ce protocole d’accord a été paraphé du côté congolais par le ministre de la recherche scientifique et de l’innovation technologique, M. Martin Parfait Aimé Coussoud-Mavoungou et pour la société Agri Ressources Congo par son directeur général, M. Roberto Di Gleria.

Roberto Di Gleria a indiqué que dans le cadre du développement, la société Agri-Ressources Congo va travailler en partenariat avec les techniciens de la recherche scientifique qui ont toutes les compétences et les qualités humaines pour accompagner cette société.

La société Agri Ressources Congo est en phase de développement et de démarrage à travers la République. Le souhait est de développer cette entreprise aux côtés du ministère de la recherche scientifique qui va permettre de faire avancer les productions agricoles que le pays envisage, a-t-il fait savoir.

Cette recherche permettra de rester dans des semences totalement neutres, c’est-à-dire, pas d’Organisme Génétiquement Modifié (OGM), le minimum de pesticide, pas d’engrains chimiques, pour avoir le rendement qui puissent être optimal. On restera sur les productions les plus biologiques possibles, a-t-il dit.

Il a souligné que dans les zones qui sont encore dans l’exploitation, près de 1500 emplois seront créés dans le bassin du Niari. Une chaîne pour la transformation du riz et d’autres produits nécessitera des formations techniques.

«Nous allons couvrir tout une partie dans le secteur agricole, notamment technique et industriel. Les travaux ont démarré et 600 hectares de semences déjà plantés vont être utiles pour la prochaine saison en février», a-t-il notifié.
De son côté, le ministre de la recherche scientifique s’est engagé à accompagner la société Agri Ressources Congo qui entend investir dans ce secteur. «Si le sol n’est pas bien connu, les produits ou les semences mises en chantier peuvent être ou ne pas bien se faire», a relevé M. Coussoud-Mavoungou. Ce qui explique, dit-il, l’implication de l’institut de la recherche forestière en matière de pédologie et l’institut de recherche agronomique pour gérer tous ce qui sera mis en terre pour permettre une bonne productivité.

«Nous avons cette bonne volonté de créer les conditions d’améliorer la qualité agricole dans la zone de Loudima. Le département va accompagner la société pour que cette ferme volonté qu’elle tient à apporter, contribue dans l’un des points forts du développement agricole du pays», a-t-il rassuré.

Le département de la recherche s’engage également à créer les conditions d’une meilleure qualité de services et des conditions d’un bon suivi dans le temps. Aussi un suivi pour tous les produits qui seront mis en terre pour le bien de la population, pour créer les conditions idoines que le gouvernement tient à mettre en place pour lutter contre l’insécurité alimentaire. (ACI)