CONGO/POPULATION : UN 5EME RECENSEMENT POUR ELABORER DES PROGRAMMES DE DEVELOPPEMENT DANS LES DEPARTEMENTS

BRAZZAVILLE, 15 DEC (ACI) – La première réunion du comité technique national du 5ème Recensement Général de la Population et de l’Habitation (RGPH) s’est ouverte, le 14 décembre à Brazzaville, en vue de contribuer à l’élaboration au suivi et à l’évaluation des politiques, programmes et projets de développement dans les 12 départements. Continuer la lecture de CONGO/POPULATION : UN 5EME RECENSEMENT POUR ELABORER DES PROGRAMMES DE DEVELOPPEMENT DANS LES DEPARTEMENTS

CONGO/DROITS DE L’HOMME : LA NECESSITE D’ABOLIR LA PEINE DE MORT

BRAZZAVILLE, 15 DEC (ACI) – Les participants à la conférence animée par l’ambassadeur de France au Congo, M. Bertrand Cochery, ont plaidé le 13 décembre à Brazzaville, pour l’abolition de la peine de mort et de la ratification du deuxième protocole facultatif de l’OP2. Continuer la lecture de CONGO/DROITS DE L’HOMME : LA NECESSITE D’ABOLIR LA PEINE DE MORT

CONGO/POPULATION : LE FNUAP ENTEND ACCOMPAGNER LE COMITE NATIONAL TECHNIQUE DE COLLECTE DE DONNEES

BRAZZAVILLE, 15 DEC (ACI) – Le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA), va accorder une grande importance aux organes nationaux de gestion et encadrement des exercices nationaux de collecte de données, a annoncé le 14  décembre à Brazzaville, la représentante de cet organisme onusien au Congo, Mme Barbara Laurenceau. Continuer la lecture de CONGO/POPULATION : LE FNUAP ENTEND ACCOMPAGNER LE COMITE NATIONAL TECHNIQUE DE COLLECTE DE DONNEES

CONGO/SOCIETE: BIENTOT UN PROJET DE «PRISE EN CHARGE DES ENFANTS INFIRMES MOTEURS CEREBRAUX

BRAZZAVILLE, 06 DEC (ACI) – Un projet de Prise en charge des enfants infirmes moteurs cérébraux au Congo cofinancé par l’Union Européenne (UE), démarrera ses activités en mars prochain dans six localités du pays pour la période 2017-2020. Continuer la lecture de CONGO/SOCIETE: BIENTOT UN PROJET DE «PRISE EN CHARGE DES ENFANTS INFIRMES MOTEURS CEREBRAUX

CONGO/SOCIAL: SOUTENIR LES EFFORTS DE MODERNISATION DES STRUCTURES DE READAPTATION

BRAZZAVILLE, 06 DEC (ACI) – La ministre des affaires sociales, de l’action humanitaire et de la solidarité du Congo, Mme Antoinette Dinga Djondo, a appelé, le 4 décembre dernier à Brazzaville, les partenaires techniques et financiers à soutenir lesefforts du gouvernement congolais pour la modernisation des structures de réadaptation. Continuer la lecture de CONGO/SOCIAL: SOUTENIR LES EFFORTS DE MODERNISATION DES STRUCTURES DE READAPTATION

CONGO-UE CELEBRATION DE LA SEMAINE DES DROITS DE L’HOMME

BRRAZZAVILLE, 06 DEC (ACI) – L’Union Européenne (UE) célèbre du 1er au 13 décembre prochain, la semaine des droits de l’homme à Brazzaville et Pointe Noire, en vue d’accroitre la visibilité des efforts qu’elle fournit dans ce domaine à l’intérieur du pays. Continuer la lecture de CONGO-UE CELEBRATION DE LA SEMAINE DES DROITS DE L’HOMME

BRAZZA/ENVIRONNEMENT: VERS LA DISPARITION DES QUARTIERS RIVERAINS DE BRAZZAVILLE

BRAZZAVILLE, 06 DEC (ACI) – La disparition progressive de l’Ile Mbamou, située entre les deux rives de Pool Malebo, expose les quartiers riverains de Brazzaville tels que Mpila, Talangaï aux risques de graves inondations. Continuer la lecture de BRAZZA/ENVIRONNEMENT: VERS LA DISPARITION DES QUARTIERS RIVERAINS DE BRAZZAVILLE

CONGO-CICR: LES JOURNALISTES EDIFIES SUR LEUR ROLE EN PERIODE DE CONFLITS ARMES

BRAZZAVILLE, 06 DEC (ACI) – Le journaliste doit être formé pour qu’il soit un vecteur responsable et résolument engagé de l’information éducative, édifiante et salvatrice, a indiqué le 5 décembre à Brazzaville, le ministre de la communication et des médias, M. Thierry Moungalla, à l’ouverture d’un atelier sur le rôle des journalistes dans les conflits armés. Continuer la lecture de CONGO-CICR: LES JOURNALISTES EDIFIES SUR LEUR ROLE EN PERIODE DE CONFLITS ARMES

CONGO/NATIONS UNIES: PROMOUVOIR LE VOLONTARIAT POUR INFLUER LE PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT DURABLE

BRAZZAVILLE, 06 DEC (ACI) – Le ministre de la jeunesse et de l’éducation civique, Mme Destiné Hermela Dougaga, a demandé, le 5 décembre à Brazzaville aux jeunes congolais de promouvoir le volontariat pour influer le programme de développement durable, à l’occasion de la journée internationale du volontariat. Continuer la lecture de CONGO/NATIONS UNIES: PROMOUVOIR LE VOLONTARIAT POUR INFLUER LE PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT DURABLE

CONGO/RELIGION: L’ANNEXE DE DIATA DEVIENT LA 149EME PAROISSE DE L’EEC

BRAZZAVILLE, 29 NOV (ACI) – L’annexe de Diata située dans l’arrondissement I Makélékélé de Brazzaville, est devenue depuis le 26 novembre dernier, la 149ème paroisse de l’Eglise Evangélique du Congo (EEC), au terme d’une cérémonie consacrant son changement de statut, sous la direction du président de cette église, le pasteur Edouard Moukala.

«J’érige ce jour l’annexe de Diata en paroisse, devenant ainsi la 149ème paroisse de l’EEC», a déclaré le pasteur Moukala devant un parterre de plus de 5000 fidèles, autorités ecclésiastiques et responsables politico-administratives venus assister à cette cérémonie d’érection.

S’adressant aux responsables et fidèles de cette nouvelle paroisse, le président de l’EEC les a exhortés à travailler conformément aux Saintes Ecritures, à reconnaitre que Jésus Christ est le chef de l’Eglise et personne n’est au-dessus de lui (Col 1 : 17-18), à respecter les lois et textes régissant l’Eglise Evangélique du Congo, au respect de la hiérarchie.

De même, pour un bon fonctionnement de la nouvelle paroisse, il a invité ces derniers à pratiquer l’amour du prochain, à l’entraide entre fidèles (Math16 : 15-18 ; 1Tes 7 : 14-15), au respect mutuel, à bannir les divisions, les querelles intestines, les luttes, le mensonge, à éviter les questions de sorcellerie, et à être de véritables disciples de Jésus Christ à l’image des premiers (Math 28 : 19-20).

Le pasteur Moukala a demandé également aux fidèles et aux ecclésiastiques d’exercer les divers talents que le Seigneur Dieu a mis en tout un chacun pour l’avancement de son oeuvre, tout en leur prescrivant à apprendre la parole de Dieu qui est le fondement de l’EEC.

«L’église doit croître en nombre et non décroître», a-t-il dit, appelant les corps ecclésiastiques à donner l’essentiel de leur vie à l’enseignement de la parole de Dieu, pour une réelle santé spirituelle de l’église. «L’EEC a aujourd’hui un problème de santé spirituelle des fidèles», a-t-il dénoncé, tout en soulignant que cela devrait être corrigé pour donner à l’église sa place.

De son côté, le pasteur Mami de la Faculté Théologique de Brazzaville basée à Mansimou, banlieue sud de la capitale congolaise, a invité, dans sa prédication tirée de l’évangile de Jean 12 : 20-26, les fidèles à consacrer leur temps à apprendre la parole de Dieu et non à s’accrocher à ce qui n’est pas essentiel. «Il faut montrer aux fidèles Jésus Christ et son père et non rechercher les miracles», a-t-il prescrit.
Il a appelé le peuple de Dieu à la connaissance de la parole de Dieu, à la repentance, à la sainteté et à travailler pour le Seigneur et non pour les hommes, car chacun rendra compte un jour.

Au terme de la cérémonie d’érection, le président de l’EEC a procédé à la bénédiction des membres des différentes structures de cette paroisse, tout en remettant au pasteur responsable de Diata, Alphonse Mbani-Ngoulou, une bible, les textes fondamentaux régissant l’EEC et le maillet, symbole de commandement.
L’annexe de Diata, devenue paroisse, a démarré ses activités par une cellule de prières au tour de la période de 1978 à 1987. Elle a été gérée jusqu’à son changement de statut par la paroisse de Mfilou. Elle a eu pour premier pasteur, en 2014-2016, le révérend Patrick Gislain Kolas-Makaya. (ACI)

CONGO-FRANCE-MUNICIPALITE: DEVELOPPER LES LIENS DE COOPERATION ENTRE LENS-LIEVIN ET MFILOU-NGAMABA

BRAZZAVILLE, 29 NOV (ACI) – L’administrateur maire du 7ème arrondissement de Brazzaville, M. Jean Marie Nzinga Ondemba, et le maire, président de la communauté d’agglomération de Lens-Liévin, M. Sylvain Robert, ont signé récemment à Lens (France), un «pacte d’amitié» en vue de développer les liens de coopération entre cette communauté française et la commune de Mfilou-Ngamaba.
Entre autres objectifs de ce jumelage, l’initiation et l’intensification des échanges entre les citoyens, les élus locaux, les structures culturelles et les administrations municipales de la communauté d’agglomération de Lens-Liévin et Mfilou-Ngamaba.
Le «pacte d’amitié et de coopération» portera aussi sur les transports et l’urbanisme, cela dans l’optique du développement durable. De même, les secteurs des technologies de l’information et de la communication, du patrimoine, de la culture et des logements sociaux sont concernés par ce pacte, a-t-on appris.
Selon les termes dudit pacte, un expert lensois travaillera au Congo, durant un an, sur l’ensemble des projets et des besoins de formation du personnel de la commune de Mfilou-Ngamaba.
A l’image des jumelages Brazzaville-Reims et Pointe-Noire-Le Havre, la commune de Mfilou-Ngamaba vient de rejoindre la liste de villes associées avec les agglomérations françaises.
Le «pacte d’amitié et de coopération» entre la communauté d’agglomération de Lens-Liévin et l’arrondissement Mfilou-Ngamaba a été signé à l’Hôtel de ville de Lens, en présence des élus locaux et de nombreux congolais de Lens et ses environs. (ACI)

CONGO/JUSTICE: OKOMBI SALISSA RENVOYE DEVANT LES JUGES

BRAZZAVILLE, 29 NOV (ACI) – Une assignation du greffier en chef du tribunal de grande instance de Brazzaville, rendue publique le 6 novembre dernier dans la ville capitale, a fixé au 30 novembre le renvoi de M. André Okombi Salissa devant les juges, précise une bonne source.

«André Okombi Salissa est poursuivi pour crime d’atteinte à la sûreté intérieure de l’Etat et détention illégale d’armes et de munitions de guerre», stipule ladite assignation.
Cette accusation est soutenue par le ministère public et l’Etat congolais engagé dans cette affaire par le ministère de la justice, des droits humains, chargé de la promotion des peuples autochtones.

Pour sa défense, M. Okombi Salissa a fait recours au service de quelques avocats, à savoir maîtres Bounkouta Diallo, Ludovic Essou, Alexis-Vincent Gomez, Alphonse Mitoumbi-Ondzibou et Yvon Ibouanga.

Ayant souhaité la tenue de ce procès, ces avocats entendent, selon leur propos, y «démontrer la nullité d’une telle accusation contre leur client».

Ancien membre de la majorité présidentielle, M. Okombi Salissa a occupé des postes ministériels avant d’être en dissension avec sa plate-forme politique et se ranger du côté de l’opposition. Député de Lékana (département des Plateaux), il s’est farouchement opposé à la révision constitutionnelle du 25 octobre 2015.

Candidat à la présidentielle de 2016, et après quelques mois passés dans la clandestinité, M. André Okombi Salissa a été arrêté à le 10 janvier 2017 dans un quartier périphérique de Brazzaville. (ACI)

CONGO/SOCIETE: HERMANN KOYO POUR PLUS DE SOUTIEN AUX PERSONNES HANDICAPEES

BRAZZAVILLE, 29 NOV (ACI) – Le président de la Dynamique des associations des personnes handicapées du Congo, M. Hermann Koyo, a plaidé, le 27 novembre à Brazzaville, pour plus de soutien aux projets de l’auto-prise en charge de cette couche de la population congolaise.

M. Koyo a fait ce plaidoyer en prélude à la journée internationale des personnes vivant avec handicap, prévue le 3 décembre prochain sur le thème «Les transformations durables pour une société inclusive».

Selon lui, avec l’adoption récemment d’une loi organique sur le Conseil consultatif des personnes handicapées, des efforts ont été entrepris pour améliorer les conditions de vie des personnes vulnérables. En outre, il a souligné qu’en termes de formation, de nombreux besoins demeurent insatisfaits.

A titre d’exemple, il a cité le cas de l’institut des sourds et aveugles de Brazzaville qui ne dispose pas suffisamment de matériels didactiques. De même, le président de la dynamique a déploré l’éloignement de cet unique établissement par rapport aux lieux d’habitation de bon nombre d’apprenants. Tous les jours, plusieurs élèves sont obligés de parcourir des kilomètres pour s’y rendre, a-t-il fait remarquer. C’est quasiment le même constat pour le centre national de la réadaptation professionnelle des personnes handicapées, a-t-il poursuivi.

«Pour atteindre une société inclusive, il faut des transformations durables au plan éducatif et de la formation, avec une gratuité des appareils de mobilité (tricycle, canne, …), la prise en charge socio-sanitaire, davantage de participation au sein des instances de prise de décisions (…) », a déclaré M. Koyo.

Faisant de l’inclusion sociale un défi à relever, il a invité les entreprises privées à accepter les personnes handicapées au sein de leurs établissements. Il a exhorté à l’application intégrale de la loi 009/92 du 22 avril 1992, portant statut, protection et promotion des personnes vivant avec handicap. (ACI)