CONGO/JUSTICE : LE PASTEUR NTOUMI INVITE A SE RENDRE

 BRAZZAVILLE, 16 AOUT (ACI) – M. Fréderic Bintsamou alias pasteur Ntoumi, en rébellion depuis plus d’une année, a été invité le 14 août à Brazzaville, à se rendre à la justice congolaise, pour abréger les souffrances des populations innocentes du département du Pool en proie à des violences perpétrées par les miliciens Ninjas Nsiloulous. Continuer la lecture de CONGO/JUSTICE : LE PASTEUR NTOUMI INVITE A SE RENDRE

CONGO/JUSTICE : LA CHAMBRE D’ACCUSATION APPELEE A EXAMINER LA REQUETE EN ANNULATION DEPOSEE PAR LES AVOCATS DE OKOMBI SALISSA

BRAZZAVILLE, 31 JUIL (ACI) – La Cour suprême a ordonné, le 28 juillet dernier à Brazzaville, à la Chambre d’accusation d’examiner la requête en annulation déposée par les avocats de l’opposant André Okombi Salissa, arrêté depuis janvier dernier pour atteinte à la sûreté de l’Etat et détention illégale d’armes de guerre, indique une bonne source. Continuer la lecture de CONGO/JUSTICE : LA CHAMBRE D’ACCUSATION APPELEE A EXAMINER LA REQUETE EN ANNULATION DEPOSEE PAR LES AVOCATS DE OKOMBI SALISSA

CONGO/JUSTICE: VERS LA CREATION DES TRIBUNAUX D’INSTANCES DANS LES DEPARTEMENTS

BRAZZAVILLE, 27 MAI (ACI)- Le Conseil des ministres a approuvé, le 24 mai dernier à Brazzaville, la création de dix projets de lois organiques portant création de tribunaux d’instance dans les localités du pays, en vue de favoriser le développement d’une justice de proximité. Continuer la lecture de CONGO/JUSTICE: VERS LA CREATION DES TRIBUNAUX D’INSTANCES DANS LES DEPARTEMENTS

CONGO/JUSTICE:LIBERTE PROVISOIRE REFUSEE POUR JEAN MARIE-MICHEL MOKOKO

BRAZZAVILLE, 11 MAI (CI) – Le général Jean Marie Michel Mokoko reste en détention à la Maison d’Arrêt de Brazzaville, ainsi en a décidé le 9 mai dernier, le doyen des juges du Tribunal de Grande Instance de Brazzaville (TGI). Continuer la lecture de CONGO/JUSTICE:LIBERTE PROVISOIRE REFUSEE POUR JEAN MARIE-MICHEL MOKOKO

MONDE/JUSTICE:LA CPI COLLECTE DES ELEMENTS SUR LES CRIMES MIGRATOIRES EN LYBIE

BRAZZAVILLE, 09 MAI (ACI)-Le  procureur  général   de la Cour Pénale Internationale (CPI), Mme Fatou Bensouda a déclaré le 8 mai  que l’instance internationale collecte des éléments sur les crimes liés aux   migrants  en Libye et examinerait  la possibilité d’ouvrir une enquête. Continuer la lecture de MONDE/JUSTICE:LA CPI COLLECTE DES ELEMENTS SUR LES CRIMES MIGRATOIRES EN LYBIE

CONGO/JUSTICE: MODESTE BOUKADIA CONDAMNE A 30 ANS DE TRAVAUX FORCES

BRAZZAVILLE, 06 MAI (ACI) – La Cour d’appel de Pointe-Noire vient de confirmer la peine de 30 ans de travaux forcés, infligée au président du Cercle des Démocrates et Républicains du Congo (CDRC), M. Modeste Boukadia pour «atteinte à la sûreté intérieure de l’Etat». Continuer la lecture de CONGO/JUSTICE: MODESTE BOUKADIA CONDAMNE A 30 ANS DE TRAVAUX FORCES

LE MINISTRE MABIALA DENONCE LE LAXISME DES PARQUETIERS FACE AU PHENOMENE DE «BEBES NOIRS»

 BRAZZAVILLE, 06 AVRIL (ACI)-Le ministre de la Justice, des droits humains et de la promotion des populations autochtones, M. Pierre Mabiala a dénoncé,  dans la capitale congolaise, le laxisme  des  parquetiers  eu égard aux écuries des malfrats  plus  connus sous l’appellation  de «Bébés noirs», qui écument les quartiers de Brazzaville et de Pointe Noire. Continuer la lecture de LE MINISTRE MABIALA DENONCE LE LAXISME DES PARQUETIERS FACE AU PHENOMENE DE «BEBES NOIRS»

OUVERTURE BIENTOT DES SESSIONS CRIMINELLES DU PASTEUR NTOUMI, M. MOUKOKO ET OKOMBI

BRAZZAVILLE, 28 FEV (ACI) – La réunion du Conseil Supérieur de la Magistrature ouvrira les sessions criminelles des cours d’appel de Brazzaville et de Pointe-Noire d’ici le mois de juin prochain pour statuer sur les cas de Fréderic Bintsamou, alias pasteur Ntoumi ; Jean Marie Michel Mokoko et André Okombi Salisa, rapporte une source bien informée.     Continuer la lecture de OUVERTURE BIENTOT DES SESSIONS CRIMINELLES DU PASTEUR NTOUMI, M. MOUKOKO ET OKOMBI

LE GOUVERNEMENT DEMENT LES ACCUSATIONS D’AMNESTY INTERNTIONAL

BRAZZAVILLE, 15 FEV (ACI)-Le gouvernement congolais a apporté le 13 février dernier à Brazzaville,  un démenti sur les accusations faites par l’ONG Amnesty International sur conditions de détentions de l’opposant congolais Paulin Makaya, président du parti politique Unis Pour le Congo (UPC), incarcéré en novembre 2015.

 «Paulin Makaya est en ce moment dans une situation physique assez inquiétante. Son état de santé est critique. Il est empêché d’avoir accès à son médecin personnel et il lui est interdit de visite depuis déjà un bon moment. Les seules visites qui lui sont autorisées sont celles d’un membre de sa famille, qui, deux fois par semaine, est autorisé à lui apporter à manger», rapporte un communiqué de l’Amnesty International.

 Dans le même document, l’ONG Amnesty International dénonce les nouvelles inculpations qui pèsent contre cet opposant  condamné à deux ans de prison ferme et à une amende de 3 800 euros le 21 juillet 2016 pour  incitation aux troubles à l’ordre public.

 Réagissant à ces accusations aux ondes de Radio France Internationale (RFI), le gouvernement congolais a assuré par l’intermédiaire de son porte-parole et ministre de la Communication, M. Thierry Moungalla, que les conditions d’incarcération de Paulin Makaya étaient semblables à celles d’autres détenus.

  «Ce n’est pas parce qu’il est déjà incarcéré qu’il ne peut pas être passible de poursuites pour d’autres actions criminelles ou délictuelles qu’il pourrait commettre même en prison», a également souligné le porte-parole du gouvernement.

 «Je démens totalement, mais avec la dernière énergie, parce que j’ai appelé mon collègue, le ministre de la Justice, des droits humains et de la promotion des peuples autochtones, Pierre Mabiala il y a quelques instants, qui me confirme que Paulin Makaya ne présente pas de plaies purulentes comme il est dit dans le communiqué. Nous sommes en saison des pluies et donc, il arrive que nous ayons des petits bobos qui sont liés au caractère rugueux de ce climat. Monsieur Paulin Makaya s’en est plaint auprès du médecin de la maison d’arrêt », a fait savoir le  ministre Moungalla .

 «Il a des petits boutons qui ont fait l’objet d’un traitement par antibiotiques. Sur le règlement de l’administration pénitentiaire, la remise de repas  est faite bien entendu au quotidien, on mange tous les jours, et les visites ne sont programmées que deux fois par semaine pour les prisonniers. Je ne sais pas dans quel cadre monsieur Paulin Makaya se considère comme isolé ou que ceux qui le défendent au niveau d’Amnesty considèrent  qu’il soit isolé. Il s’agit là également d’éléments mensongers ou inexacts », a ajouté le ministre de la Communication.

M. Paulin Makaya dont le verdict du procès en appel sera rendu le 21 février prochain, est également accusé de complicité de possession illégale d’armes et d’atteinte à la sécurité de nationale, charges qui lui ont été imputées suite à une fusillade qui s’est produite le 29 décembre à la prison centrale de Brazzaville.  (ACI)

 

L’IMMUNITE D’OKOMBI SALISSA LEVEE

BRAZZAVILLE, 19 JAN (ACI) – L’Assemblée Nationale congolaise a levé, le 19 janvier à Brazzaville, l’immunité parlementaire du député de Lékana, M. André Okombi Salissa, pour qu’il réponde des accusations portées contre lui, relatives à l’atteinte à la sureté de l’Etat, détention illégale d’armes et de munitions de guerres. Continuer la lecture de L’IMMUNITE D’OKOMBI SALISSA LEVEE

ARRESTATION DU JOURNALISTE GHYS FORTUNE DOMBE BEMBA

BRAZZAVILLE, 11 JAN (ACI) – Le directeur général du journal «Talassa», M. Ghys Fortuné Dombé Bemba, a été interpellé le 11 janvier par le procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance de Brazzaville, M. André Gakala-Oko. Continuer la lecture de ARRESTATION DU JOURNALISTE GHYS FORTUNE DOMBE BEMBA

DOUZE AMBASSADEURS LIMOGES PAR LE PRESIDENT YAHYA JAMMEH

BRAZZAVILLE, 11 JAN (ACI) – Le président gambien Yahya Jammeh vient de limoger 12 ambassadeurs qui avaient réclamé son départ du pouvoir après l’élection présidentielle du 1er décembre 2016 remportée par l’opposant Adama Barrow, a-t-on appris de source sûre. Continuer la lecture de DOUZE AMBASSADEURS LIMOGES PAR LE PRESIDENT YAHYA JAMMEH

INTERPELLATION D’ANDRE OKOMBI SALISSA

BRAZZAVILLE, 10 JANV (ACI) – L’ancien ministre congolais de l’enseignement technique, député de Lékana, André Okombi Salissa a été interpellé par les services de police, cet après midi à Massengo, l’un des quartiers nord de Brazzaville où il se cachait chez l’un de ses gardes du corps, depuis la présidentielle du 20 mars 2016. Continuer la lecture de INTERPELLATION D’ANDRE OKOMBI SALISSA