CONGO/ONU:LES NATIONS UNIES ONT BESOIN DE PLUS DE TRANSPARENCE, SELON JEAN-CLAUDE GAKOSSO

BRAZZAVILLE, 25 OCT (ACI) – Le ministre congolais des affaires étrangères, de la coopération et des Congolais de l’étranger, M. Jean-Claude Gakosso, a indiqué le 24 octobre à Brazzaville, que l’ONU a «vitalement besoin de plus de transparence, de plus de justice, de plus d’équité et de plus de démocratie interne, dans le respect strict de l’égalité souveraine des Etats et de la dignité de chacun d’eux». Continuer la lecture de CONGO/ONU:LES NATIONS UNIES ONT BESOIN DE PLUS DE TRANSPARENCE, SELON JEAN-CLAUDE GAKOSSO

MONDE/NATIONS UNIES:ANTONIO GUTERRES APPELLE AU DEPASSEMENT DES DIFFERENCES POUR TRANSFORMER L’AVENIR

BRAZZAVILLE, 25 OCT (ACI) – Le secrétaire  général des Nations Unies, M. Antonio Guterres, a invité l’humanité le 24 octobre, à dépasser les différences afin de transformer l’avenir, car les problèmes du monde non pas de frontières. Continuer la lecture de MONDE/NATIONS UNIES:ANTONIO GUTERRES APPELLE AU DEPASSEMENT DES DIFFERENCES POUR TRANSFORMER L’AVENIR

CONGO/NATIONS UNIES : FRANÇOIS LOUCENY FALL SALUE LE LEADERSHIP DU PRESIDENT SASSOU-N’GUESSO

BRAZZAVILLE, 20 OCT (ACI) – Le représentant spécial du Secrétaire Général des Nations Unies pour l’Afrique centrale, M. François Loucény Fall, a salué le 18 octobre dernier à Brazzaville, le leadership du Président de la République du Congo, M. Denis Sassou-N’guesso pour ses multiples efforts en faveur de la sous-région et de l’Afrique toute entière. Continuer la lecture de CONGO/NATIONS UNIES : FRANÇOIS LOUCENY FALL SALUE LE LEADERSHIP DU PRESIDENT SASSOU-N’GUESSO

DES NOMBREUX PROJETS RISQUENT DE NE PAS ATTEINDRE LEURS OBJECTIFS

BRAZZAVILLE, 25 FEV (ACI) – Des nombreux projets programmés avec les fonds conjoints des Nations-Unies et ceux du gouvernement risquent de ne pas atteindre leurs objectifs, a souligné récemment à Brazzaville, le coordonnateur résident du Système des Nations-Unies, M. Anthony Ohemeng-Boamah. Continuer la lecture de DES NOMBREUX PROJETS RISQUENT DE NE PAS ATTEINDRE LEURS OBJECTIFS

INFORMER ET SENSIBILISER SUR LES STRATEGIES DE L’UA

BRAZZAVILLE, 03 MARS(ACI)- Le Centre d’Information des Nations-Unies (UNIC), en partenariat avec le Ministère de la Femme et de l’Intégration de la Femme au Développement, a organisé le 1er mars à Brazzaville une rencontre interactive, pour informer et sensibiliser les populations sur les stratégies mises en place par l’Union Africaine, afin de promouvoir l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes en Afrique et au Congo. Continuer la lecture de INFORMER ET SENSIBILISER SUR LES STRATEGIES DE L’UA

CALER LES ODD AUX PRIORITES DU CONGO

BRAZZAVILLE, 12 OCT (ACI) – Le coordonnateur résident du système des Nations Unies au Congo, M. Anthony Ohemeng-Boamah a annoncé, le 9 octobre dernier à Brazzaville, que dans le cadre de la collaboration du Plan Cadre des Nations Unies pour l’Aide au Développement (UNDAF) 2014-2018, son organisation prévoit d’aider le pays à caler les Objectifs du Développement Durable (ODD) aux priorités du Congo. Continuer la lecture de CALER LES ODD AUX PRIORITES DU CONGO

BILAN DE LA 69EME SESSION DE L’ASSEMBLEE GENERALE DES NATIONS UNIES

BRAZZAVILLE, 24 SEPT (ACI) – Le Secrétaire Général adjoint, chef de département Afrique au ministère des Affaires Etrangères, M. Jacques Obindza, a présenté le 22 septembre à Brazzaville, le bilan de la 69ème session de l’assemblée générale de l’Organisation des Nations-Unies (ONU) et les contours de la 70ème session ouverte le 15 septembre à New-York.
Ce bilan a été présenté à l’occasion de la commémoration du 70ème anniversaire de la création de l’ONU, l’échéance pour l’atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) et l’adoption du nouvel agenda de développement pour l’après -2015.
Cette 69ème session de l’Assemblée Générale des Nations-Unies a adopté au total 327 résolutions, parmi lesquelles : la résolution A/RES/69/320 du 10 septembre 2015 intitulée «Hisser le drapeau des Etats non membres observateurs de l’ONU». La conséquence majeure de cette résolution est que désormais, le drapeau des Etats non membres ayant une représentation permanente au siège, à l’instar du Vatican et de la Palestine, sera hissé au siège et dans les offices des Nations Unies après ceux des Etats membres de l’Organisation, la résolution A/RES/69/315 du 1er septembre 2025 relative au «Projet de document final du sommet des Nations Unies consacré à l’adoption du programme de développement pour l’après-2015 ».
Au terme de cette résolution, l’Assemblée générale a décidé de transmettre à sa 70ème session, le document final intitulé : «Transformer notre monde : Le programme de développement durable à l’horizon 2030», sur lequel elle se prononcera au cours du sommet des Nations Unies consacré à l’adoption du programme de développement pour l’après-2015, prévu du 25 au 27 septembre 2015, à New-York.
La résolution A/RES/69/313 du 27 juillet 2015 intitulée : «Programme d’action d’Addis-Abeba issu de la troisième conférence internationale sur le financement du développement (Programme d’action d’Addis-Abeba)» par laquelle l’Assemblée Générale a approuvé le Programme d’Addis-Abeba ; la résolution A/RES/69/314 du 30 juillet 2015 sur la «Lutte contre le trafic des espèces sauvages» à travers laquelle les Etats membres sont priés de prendre des mesures en vue de prévenir, combattre et éradiquer le commerce illicite d’espèces de la faune et de la flore sauvage et des produits qui en sont issus ont aussi été prises à cette occasion.
L’adoption de cette dernière résolution constitue une sorte de reconnaissance des efforts du Congo qui avait abrité, du 27 au 30 avril 2015 à Brazzaville, une conférence internationale sur cette problématique. Cette question sera réexaminée chaque année à compter de la 70ème session de l’Assemblée Générale.
Elle est présidée par M. Mogen Lykketoft, ancien président du Parlement Danois, élu le 15 juin 2015, qui a placé son mandat sous le thème : «Les soixante-dix ans de l’ONU : Un engagement en faveur de l’action pour la construction d’un monde plus juste et plus stable».
Le débat général débutera le 28 septembre et prendra fin le 3 octobre 2015. Il a pour thème : «Les70 ans des Nations Unies : perspectives de paix, de sécurité et des droits de l’homme».
A cette occasion, le chef de la délégation congolaise aux travaux de la 70e session de l’Assemblée Générale, M. Jean Claude Gakosso, ministre des affaires étrangères et de la coopération, signera une convention des Nations Unies sur la transparence dans l’arbitrage entre investisseurs et Etats fondé des traités, adoptée le 10 décembre 2014 à New-York.
L’observation des derniers développements sur la scène internationale, notamment la montée du terrorisme, la persistance de la crise au Sud-Soudan, en Ukraine, en Libye et la persistance de la guerre en Syrie, l’instabilité en Irak, l’inaltérable conflit israélo-palestinien, laissent suggérer que la paix et la sécurité restent encore un défi majeur pour l’ONU.
Les situations en RCA, au Burundi et au Burkina Faso n’en demeurent pas moins des sujets de préoccupation qui occuperont l’agenda de la 70ème session dédiée à la paix et la sécurité internationale. A ces faits s’ajoute la tragédie déshumanisante, aux conséquences diverses et complexes, que constitue désormais le phénomène des migrations vers l’Europe.
En ce qui concerne les questions de paix et de sécurité, l’accent sera mis sur le règlement pacifique des conflits, en soulignant notamment l’importance du rôle de la médiation et des organisations régionales et sous-régionales dans un monde réputé multipolaire. Un regard prioritaire devra être porté sur les situations dans la sous-région, dans la région des Grands Lacs, en Afrique, particulièrement en RCA, la menace terroriste et djihadiste, la paix au Moyen Orient et dans le reste du monde, en soulignant le rôle du Congo.
Avec sa participation à la MINUSCA, le Congo émarge parmi les pays contributeurs de troupes aux opérations de maintien de la paix des Nations Unies, un engagement qui sera réaffirmé comme contribution à la paix.
En matière de développement durable, la position commune africaine sur l’agenda de développement post-2015, les objectifs du développement durable, le financement du développement durable et les changements climatiques, doivent servir d’orientation pour la délégation congolaise.
Au cours de la présente session de l’ONU, il sera question de la réaffirmation de l’engagement du Congo pour la promotion des droits de l’homme dans toutes ses dimensions ainsi que pour l’Etat de droit aux niveaux national et international, comme gage de l’instauration d’une paix durable. La réélection du Congo pour un deuxième mandat au Conseil des Droits de l’Homme en est une illustration de cet engagement. Un accent particulier devrait être mis sur les Droits des peuples autochtones et l’autonomisation des femmes et l’égalité des sexes.
Le Congo, en tant que membre du comité des dix de l’Union Africaine (UA) sur la réforme du Conseil de sécurité, prend une part active au processus en cours et soutient cette réforme dans son ensemble, afin qu’elle réponde aux exigences d’un monde en pleine mutation. Le soutien à la revitalisation de l’Assemblée Générale, en tant que principal organe délibérant, véritablement universel et démocratique s’inscrit dans cette perspective. (ACI) Achille DANDAKA